Renforcement des capacités des cadres de la direction de la mobilisation de l’aide et du partenariat

0

(24hinfo)-La maîtrise des techniques de négociation et de plaidoyer est un gage pour une meilleure mobilisation de ressources extérieures en vue du financement de tout développement. C’est ce qui justifie l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités, à l’endroit des cadres de la direction générale de la mobilisation de l’aide et du partenariat, qui se tient à Lomé, du 11 au 15 juin 2018.

Cette session répond au souci du gouvernement togolais, d’améliorer la gouvernance dans tous les secteurs, dans le cadre du Programme National de Renforcement des Capacités et de Modernisation de l’Etat pour le Développement Durable PNRCME-DD), financé avec l’appui du PNUD.

Trente-cinq cadres de la direction générale de mobilisation de l’aide et du partenariat du ministère de la Planification du Développement, de la direction de la Coopération multilatérale, de la direction du DSRP, de la planification et des politiques de développement, etc, prennent part à cette session. A terme, elle devra outiller suffisamment ces acteurs en techniques de négociation, de plaidoyer et de mobilisation des ressources, afin qu’ils puissent, à leur tour, assurer la formation d’autres cadres des ministères sectoriels.

L’agenda des travaux comporte plusieurs modules de formation, axés sur les enjeux et le cadre stratégique de la mobilisation des ressources et des partenariats, les axes des partenariats et des ressources stratégiques et les techniques de mobilisation. Sont également inscris au programme des échanges, des études de cas et des exercices pratiques dans le but d’amener les participants à mieux s’approprier les enseignements reçus.

Pour le directeur général de la mobilisation de l’aide et du partenariat, M. Essobozou Awadé, il s’agit d’affûter les acteurs concernés dans la recherche des financements du Togo, afin qu’ils se montrent efficaces dans la mobilisation des ressources dont le gouvernement a besoin pour mettre en œuvre les actions contenues dans le Programme National de Développement (PUD), en cours de finalisation. « Nous avons compris très tôt qu’il faut aguerrir et donner les moyens nécessaires aux différents collaborateurs pour les outiller dans cette recherche de financements. Car, aujourd’hui, on ne va pas au hasard vers les partenaires et les négociations sont devenues une technique dont il faut maîtriser les contours avant d’aller à la recherche de financements », a-t-il expliqué.

Au demeurant, M. Awadé a exhorté les participants à rester assidus et disponibles au cours de cette formation, qui devra aussi renforcer les actions du Togo visant la réalisation des Objectifs de Développement Durables (ODD), pour le bien-être des populations togolaises.

Martial Kokou KATAKA

Laisser un commentaire