A New York, Gnassingbé parle santé, et échange avec Guterres, Obiang, Michaël Jean et Achim Steiner

0

(24hinfo)-En marge des travaux de la 73e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies, le président Faure Gnassingbé a accordé jeudi 27 septembre plusieurs audiences et pris part à des rencontres.

M. Gnassingbé a eu un entretien avec le Secrétaire Général
des Nations Unies Antonio Guterres au siège des Nations Unies avec qui il a fait un tour d’horizon des questions de paix, de sécurité et de développement.

Plus tôt dans la matinée, le Président de la République a reçu en audience M. Achim Steiner, Administrateur du PNUD, programme des nations unies pour le développement.

« Nous avons eu le privilège de rencontrer le chef de l’État togolais, avec qui nous avons échangé sur les perspectives de développement du Togo. Nous avons de très bonnes relations avec ce pays, et il était important de voir comment accompagner le Togo à travers le Plan National de Développement (PND) adopté tout récemment et également le Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) qui inaugure très clairement une nouvelle forme de collaboration entre le Togo et le PNUD’, a confié l’administrateur à la presse à la sortie de l’audience.

Dialogue de haut niveau sur le financement de la santé en Afrique

Le chef de l’État a ensuite pris part à un Dialogue de haut niveau sur le financement de la santé en Afrique.
Le Togo expérimente actuellement le processus de contractualisation destiné à améliorer efficacement la gestion et la qualité des services dans les hôpitaux.
Prenant la parole au cours de ce panel de haut niveau, le Président Faure Essozimna Gnassingbé a rappelé l’importance de créer une adéquation entre les ressources investies et la qualité des services dans le domaine de la santé. « Les ménages au Togo consacrent près de 45% de leurs ressources aux soins de santé et il est important que tous les investissements consacrés à ce secteur portent les fruits nécessaires », a déclaré le chef de l’État
dans ses « opening remarks ».
Le Togo consacre actuellement près de 8% de son budget au secteur de la santé et ambitionne de passer à plus de 12% d’ici 2022 en vue d’améliorer sensiblement l’offre de santé aux populations.

Cette journée a également été marquée par un tête-à-tête avec son homologue équato-guinéen, SEM Teodoro Obiang Nguema Mbasogo et un entretien avec la Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie, Mme Michaëlle Jean.

Laisser un commentaire