Koudanlgou II : 150 personnes interpellées et d’importants matériels saisis

0

L’opération de sécurisation Koudanlgou II entre les forces armées  du  Burkina, de la Côte-d’Ivoire et du Ghana a pris fin ce Jeudi 22 Novembre. Le bilan de l’opération a été fait aux  ministres de la sécurité des trois pays à Bouna en république de Côte-d’Ivoire. 2000 hommes ont été mobilisés pour l’opération dont 900 soldats Burkinabè, rapporte le journal, http://bafujiinfos.com/

Une semaine après la manœuvre conjointe de sécurisation des frontières communes, l’heure est au bilan. Les forces de défenses et de sécurité Burkinabè, ivoiriens et Ghanéen ont interpellées 150 personnes, 11 véhicules, des motos, des armes, des munitions, du canabis et de la liqueur. En plus de ces exploits,  la base des FDS basées à Bouna ont offert aux populations des soins de santé, la peinture d’une école, et la réhabilitation d’une voie.

Pour le ministre de la sécurité Burkinabè Clément Pègwendé Sawadogo, le bilan est plus que satisfaisant. Cette opération de sécurisation a donné la possibilité aux FDS de ces trois pays de travailler ensemble. Outre les saisis et les personnes interpellées, l’opération a permis la mutualisation des efforts et une meilleure connaissance des espaces mais aussi entre les officiers et les soldats impliqués dans l’opération.

Clément Sawadogo ajoute que cette opération est le départ d’une autre forme de coopération. En effet s’explique-t-il des individus mal intentionnés  utilisaient les frontières comme un passage pour échapper aux FDS.

Au cours de la  cérémonie de remerciements  aux populations, le ministre de l’intérieur et de la sécurité ivoirienne a félicité les populations de Bouna et environs pour leur hospitalité et la franche collaboration avec les forces de défense et de sécurité sur le terrain des opérations. Siriki Diakité a laissé entendre que ce type d’opération sera pérenne.

De retour de la mission, le ministre de la sécurité Clément Pègwendé Sawadogo a marqué une halte au poste frontalier de Galgouli. Ce poste a été attaqué le 1er septembre 2018 par des individus armés.

Koudanlgou ou cohésion en langue gourmatché avait été organisée en mai 2018 entre le Burkina Faso, le Togo, le Bénin et le Ghana. L’opération Koudanlgou II matérialise l’initiative d’Accra signée en novembre 2017 par cinq (05) pays de la sous-région à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Togo.

Dalou Mathieu Da

 

Laisser un commentaire