Le Fonds pour le développement d’Abou Dhabi approuve un financement de 15 millions de dollars pour le Togo

0

(24hinfo)-Le Fonds pour le développement d’Abou Dhabi (ADFD) et l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA) ont annoncé le 12 janvier dernier la sélection de projets d’énergie renouvelable au Guyana, au Libéria et au Togo pour financement par ADFD, dans le cadre du sixième cycle de la Facilité de projets IRENA / ADFD. C’était au cours de la neuvième session de l’Assemblée de l’IRENA qui s’est tenue du 10 au 13 janvier 2019 à Abou Dhabi, aux Émirats Arabes Unis.

Selon le communiqué de presse publié sur le site du Fonds, le prêt de 15 millions de dollars approuvé permettra au Togo de financer la construction d’une centrale solaire photovoltaïque raccordée au réseau de 30 MW.

Le projet vise à fournir une énergie propre et fiable à environ 700 000 ménages et petites entreprises et à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 9 242 tonnes / an.

Les communautés locales bénéficieront d’un meilleur accès à l’eau potable, à l’éducation et aux soins de santé, ainsi que de la création d’emplois privilégiant les femmes, précise-t-on.

« Les projets sélectionnés cette année contribueront à la réalisation des objectifs nationaux en matière d’accès à l’énergie et transformeront des vies pour le meilleur », a déclaré de son côté le directeur général de l’IRENA, Adnan Z. Amin.

« Ils tireront parti des énergies renouvelables rentables pour réduire la pauvreté, permettre des activités génératrices de revenus et fournir de l’électricité aux établissements de santé et aux établissements d’enseignement, ce qui créera des emplois, autonomisera les femmes et renforcera les communautés locales. »

Fonds axé sur les résultats, il soutient des projets d’énergie renouvelable reproductibles, évolutifs et potentiellement transformateurs destinés à bénéficier aux communautés et à améliorer leurs conditions de vie.

« Aujourd’hui, à la neuvième session de l’Assemblée de l’IRENA, nous sommes heureux d’avoir sélectionné des projets véritablement efficaces, évalués à 31 millions USD pour le sixième cycle de financement octroyé par le Mécanisme. Compte tenu des bénéficiaires de ce cycle, nos dépenses cumulées à ce jour s’élèvent à 245 millions de dollars et nous sommes impatients d’allouer les 105 millions de dollars restants aux lauréats du septième cycle », a martelé M. Amin.

Outre le Togo, la Guyane bénéficiera de son côté d’un prêt de 8 millions USD pour installer des systèmes photovoltaïques solaires connectés au réseau de 5,2 mégawatts puis le Libéria, d’un prêt de 8 millions USD contribuera à la construction d’une centrale hydroélectrique au fil de l’eau de 2,1 MW sur la rivière Gee.

Cette neuvième session de l’Assemblée IRENA porte à 245 millions USD le financement cumulé. La facilité aide les pays en développement à accéder à des capitaux à faible coût pour des projets d’énergie renouvelable afin d’accroître leur accès à l’énergie, d’améliorer leurs moyens de subsistance et de faire progresser le développement durable.

Laisser un commentaire