Le projet WACA propose des solutions durables pour sauver la côte togolaise

0

Avec l’appui de la Banque mondiale, le Togo et cinq autres pays vont protéger leur côté contre l’érosion côtière. La situation est alarmante et si rien n’est fait selon les experts, certaines villes côtières du pays-Aného, Baguida, Agbodrafo notamment-, seront englouties par la mer.

En élaborant le Programme de gestion du littoral ouest-africain en anglais ‘WACA’ (West Africa Coastal Areas Program) et le faire soumettre au Groupe de la Banque mondiale pour financement, le gouvernement Togolais a décidé de passer à l’action.

Le projet WACA selon son coordonnateur, le commandant Bakatimbé Tchannibi, est conçu pour renforcer la résilience des communautés face aux effets des changements climatiques. Sa particularité est que la grande partie des activités seront menées par les commissions préfectorales de Développement Durable (CPDD).

Le projet faisant partie d’un vaste projet sous régional aura certaines activités communes avec le Benin. A terme le segment entre Agbodrafo et Aného frontière Benin, long de 18 km sera protégé, le chenal de Gbaga sur 24 km sera dragué, 3000 ménages vont grâce aux bassins d’orage seront à l’abri des inondations.

Il a poursuivi en citant les actions d’assainissement, la mise en place d’un observatoire du littoral pour le partage des connaissances et la création puis l’opérationnalisation de 7 unités pilotes de transformation des produits locaux

Laisser un commentaire