Des actions justes et adaptées

0

Lancé en  juin 2016  par le président  de la République à Mandouri (650 Km de Lomé), le  Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) vise à améliorer de façon significative les conditions de vie des populations vivant dans les zones peu ou mal desservies par les infrastructures et services sociaux et économiques de base et la réduction des inégalités sociales au Togo.

 A ce jour plusieurs infrastructures socio-économiques de base   ont été réalisées  au profit  d’une cinquantaine de communautés.

 Mardi à  Lomé, le Chef du gouvernement, Komi Sélom Klassou a présidé une  réunion bilan  et d’orientation   à laquelle ont pris part les ministres de la santé, professeur Moustafa Mijiyawa,  de la Planification du développement et de la coopération , Demba Tignokpa, des Infrastructures,  Zouréatou Tchakondo, épouse Kassa-Traoré et le représentant résident a.i du PNUD, Mactar Fall.

 Selon les informations publiées sur le compte Twitter du programme, il a été question  pour les participants à cette réunion  d’apprécier les résultats et perspectives du programme et une occasion  pour les nouvelles ministres de prendre  connaissance des grands objectifs du PUDC.

https://twitter.com/pudctogo/status/1097823018938761216

Lors de son intervention, le premier ministre Klassou a réaffirmé la détermination du gouvernement conformément à la vision du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé  de mobiliser les moyens et ressources nécessaires à la mise en œuvre du Programme d’urgence et de développement  pour le bien-être des populations des zones les plus enclavées du Togo.

Avec 4 composantes, le PUDC doté de plus 155 milliards de francs CFA (environ 258 millions de dollars US) est  piloté par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Il est une initiative du président de la République.

Laisser un commentaire