F CFA : Pour Kako Nubukpo, Ouattara se trompe d’époque

0

Kako Nubukpo persiste et signe :  Le F  Cfa   a déjà 75 ans et à 75 ans on peut prendre  une « retraite bien méritée ».

« Ce n’est   pas un vœu pieux », dit-il mercredi sur France 24 parce que « de toute l’Afrique francophone monte une clameur  qui est  la demande d’émancipation que la jeunesse Africaine exprime par rapport à cet instrument de souveraineté  qu’est la monnaie ».

Le Togolais trouve difficile à accepter qu’aujourd’hui « c’est des gens  qui ont vécu sur la ronde qu’offre le F CFA pendant un demi-siècle qui s’arrogent le droit de donner des leçons à des centaines de million de gens qui veulent simplement  survivre ou vivre dignement ».

A l’endroit du  dirigeant  ivoirien, le premier défenseur de cette monnaie  coloniale en Afrique, professeur Kako Nubukpo  lui conseille de prendre   sa retraite avec le F Cfa.

« M. Ouattara  à l’âge du F Cfa. Je pense  qu’ils devraient tous prendre leur retraite. Lui et le F Cfa. Il se trompe d’époque, vous savez la période  dont  un Chef d’Etat dans  son palais, tout seul demande à toute une population d’être  silencieuse sur des questions quotidiennes  est révolue. Il faut qu’aujourd’hui les chefs d’Etat  comprennent que  la jeunesse Africaine  veut participer à la construction de sa destinée », a-t-il déclaré.  Il appelle le président Français de son côté à sortir de son ambigüité.  

« Il faut que M. Macron et les dirigeants francais  sortent  de leur  ambigüité, ils-les dirigeants Français  disent que le F CFA  est une monnaie africaine mais on sent énormément de nervosité   dès qu’on parle du F Cfa puis que  énormément de réactions viennent  de Paris, il faut sortir de cette ambigüité et co-construire le chemin de la prospérité africaine,  Et cela passe par la reconnaissance de la volonté des africains   d’avoir leur destiné en main’, a   martelé  le Togolais.

 Selon  le professeur, l’instabilité  qu’offre cette monnaie et dont on parle  est purement « illusoire ».  « Aujourd’hui le système est instable. On nous parle de stabilité monétaire  mais n’oublie qu’elle nourrit l’instabilité du secteur  réel,  vous avez accès au crédit à des taux d’intérêt à deux chiffres, 10,11, 12 %. Ce que nous avons fait c’est de lancer  un état généraux du F CFA à Bamako au Mali  le week-end dernier pour que nous puissions dans le cadre  un comité pays,   mettre en place un certain nombre d’éléments prospectifs. Nous avons une structure de coordination  composée de 8 membres pour l’instant,  et nous allons mettre pour le moment sur la table toutes les propositions de sortie »,  détaille M.  Nubukpo.

Laisser un commentaire