Togo : Le PNP de Tikpi Atchadam boycotte le conclave de la Coalition des 14

0

Reporté à deux reprises, le conclave  de la coalition des 14   a finalement démarré  mercredi à Lomé.  Cinq partis ont  brillé par leur absence : le Comité d’action pour le renouveau (CAR) de Me Yawovi Agboyibo,   Santé du Peuple de Dr Georges William Kouessan,   Le Togo Autrement de Fulbert Sassou Attisso,  le  Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD)  de Me Mohamed Tchassona Traoré  puis le   Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam.

Si l’absence du MCD est compréhensible, parce qu’avoir pris sa distance du regroupement depuis des semaines et des mois, celle du PNP suscite des questions. Selon les informations, le PNP a  participé aux travaux préparatoires de la rencontre  mais a décliné à la dernière minute sa participation aux assises. Pour quelle raison? Le parti n’a encore donné sa position mais ce désistement montre clairement la désunion profonde au sein du regroupement.

Pour le CAR,  c’est connu.   Ce parti   s’est déjà opposé  à toute participation à  la réunion et l’a exprimé dans une note envoyée à la coordinatrice de la coalition à quelques jours du démarrage le 12 février.

« Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) tient à vous informer qu’il n’entend pas prendre part au conclave prévu par la Coalition le mardi 12 février 2019 »,  pouvait-on lire dans un communiqué et qui a  conduit au premier report.

  Yawovi Agboyibo  a souhaité  certaines réformes  préalables. Des discussions ont eu lieu mais n’a pas réussi.

Lire aussi : Antoine Folly : « aucun de nos objectifs fixés il y a 18 mois n’est atteint »

Ainsi donc, 8 partis participent à la rencontre de réflexion notamment, l’Alliance nationale pour le changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre, la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) de Adjamagbo Johnson, du Pacte socialiste pour le renouveau (PSR) de Pr Komi Wolou, les Démocrates socialistes africains (DSA) de Targone Sambiri et l’Union des démocrates socialistes du Togo (UDS-Togo) d’Antoine Folly, Forces démocratiques pour la République (FDR) de Me Dodji Apévon, les Démocrates de Nicodème Habia, le Parti des Togolais de Nathaniel Olympio et l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) de Pr Aimé Gogué.

La rencontre vise à faire le bilan des 18 mois de lutte, tirer les leçons et projeter de nouvelles orientations.

Laisser un commentaire