Le CCM-Togo a un nouveau bureau

0

L’instance  de coordination nationale des projets financés par le Fonds mondial de Lutte contre le VIH/SIDA, la Tuberculose et le Paludisme (CCM-Togo)  a  un nouveau bureau. L’élection a  eu lieu ce vendredi à Lomé  lors d’une assemblée   générale  élective.

Pour les  trois prochaines années,   le CCM en Anglais, Country Coordinating Mechanisms    sera dirigé par une équipe de six personnes : la ministre de la planification du développement et de la coopération, Demba Ayawovi TIGNOKPA au poste de président, des vice-présidents, Dr Diallo Fatoumata Binta, Dokla Kokouvi,  et des conseillers,   Professeur Vincent Pitche,  Dr Hortence  et Dr Mouzna-Kpatcha.  

L’organisme de Coordination nationale des Projets Financés par le Fonds mondial de Lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme (CCM-Togo) est créé par décret présidentiel n° 2014-2017/PR du 30 décembre 2014.  Il est une source majeure de financement extérieur et est le plus grand soutien des organisations multilatérales et bilatérales de financement en matière de lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme. Depuis 2002, le Fonds a financé treize (13) subventions dans le pays, qui ont atteint des répercussions importantes dans la lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme.  Sur les trois dernières années, il a  mobilisé 80 milliards de F CFA.

Pour le président  sortant  Kossi Assimaïdou-ancien ministre du plan-le CCM a sous sa présidence, enregistré des progrès importants  mais des défis restent à relever notamment la mobilisation des ressources et l’amélioration de la capacité d’absorption. Notre souhait a-t-il dit, est de passer  d’un taux de décaissement qui est actuellement de 80% à 100 % pour toutes les subventions.

« Nous sommes convaincus qu’avec l’apport de tous nous enregistrerons de nouveaux succès », a-t-il déclaré avant de féliciter  le secrétariat   général du gouvernement, -récipiendaire principal des subventions du Fonds mondial au Togo-, le ministre de la santé, professeur Moustafa Mijiyawa,   les partenaires, la CAMEG, les bénéficiaire secondaires qui ont été toujours actifs pour répondre à leurs sollicitations.

 La nouvelle présidente s’est réjouie de  son élection, salué le travail du bureau sortant et espère marcher  sur les pas  de l’ancien président, M. Assimaidou.

L’élection a été suivie de la passation de charge marquée par la remise à la nouvelle présidente du règlement intérieur (photo).

Nous y reviendrons

Laisser un commentaire