Togo : Le PNP va boycotter toute élection organisée sans les réformes

0

Sans les réformes constitutionnelles et institutionnelles,  le PNP (parti national panafricain)  ne prendra part à aucune élection au Togo. Telle est la position affichée  jeudi par la formation de Tikpi Atchadam  lors d’une conférence de presse.   

Dr Samah Kossi, Secrétaire Général a indiqué que son parti est prêt à  mobiliser  les Togolais pour  faire « arrêter » les  élections qui s’annoncent pour cette année  2019 et 2020 notamment les locales et la présidentielle sans l’effectivité des réformes exigées par les populations. « Aujourd’hui le PNP est dans la lettre et l’esprit de la « déclaration de Tchamba » qui s’étend de 2017 à 2020. La finalité de cette déclaration, est qu’en 2020, si M. Faure Gnassingbé pose sa candidature pour la présidentielle, le peuple togolais sur l’ensemble du territoire national et partout dans la diaspora, se mobilisera pour s’opposer à son 4e mandat »,  a-t-il déclaré

Le parti à l’origine des  mouvements du 19 aout 2017 précise que même s’il ne partage pas certaines décisions au sein du regroupement des 14, il attend toujours les conclusions du conclave qu’il avait boycotté.

« Nous attendons le relevé de conclusions du conclave. C’est-à-dire, que nous voulons connaître les décisions prises ainsi que les orientations de la lutte avant de décider si le PNP doit continuer ou non avec la C14. Jusqu’à ce jour, nous n’avons pas les conclusions du conclave », a martelé Dr Samah.

La formation  estime que le  peuple togolais a remporté les batailles décisives, et il lui reste à gagner la guerre.    « Malgré  les apparences, les bases et les fondements du pouvoir de Lomé sont détruits de façon irrémédiable. La racine principale du baobab est sérieusement atteinte », estime le parti, qui  rappelle que son adversaire  reste le régime en place.

Laisser un commentaire