444 volontaires jurent de rendre la ville de Lomé propre

0

La prestation de serment s’est déroulée vendredi après-midi à Lomé  lors d’une cérémonie  présidée par Victoire Tomégah-Dogbé, ministre en charge de la jeunesse.  Ils sont au total 444  volontaires d’engagement citoyen dont 30   Seniors  mobilisés par  l’Agence Nationale de Volontariat au Togo (ANVT) qui vont pendant 6 mois rendre  la capitale  propre par le curage de caniveaux,  le désherbage,  la restauration de l’environnement et la  création d’espaces verts.

Selon Omar Agbangba, Directeur général   de l’ANVT,  la prestation de serment des volontaires est une opportunité pour les   volontaires   de mesurer l’importance de leur mission au regard des défis de développement des communautés à la base. «  Tout comme les magistrats ou les médecins soumis à un serment, le volontaire national se prête à cet acte symbolique qui lie son engagement à sa patrie et aux valeurs universelles de solidarité »,  précise-t-il.

Au cours de leur mission, ils bénéficieront des formations   sur les modules spécifiques notamment les activités génératrices de revenus, l’entrepreneuriat, les compétences à vie, les comportements éco-citoyens et responsables. Ils auront la possibilité de se constituer en associations de crédit et d’épargne appelées « GEC » afin de s’octroyer des facilités de crédits pour démarrer des activités génératrices de revenus.

Pour  la ministre Victoire Tomégah Dogbé,   le volontariat d’engagement citoyen est un programme qui promeut cette synergie d’actions payantes qui engagent toutes les composantes d’une communauté, d’une région et d’une nation.

« En dehors de la possibilité qu’il offre aux jeunes togolais en situation de décrochage scolaire de se former aux valeurs civiques et citoyennes, il répond à un souci permanent de créer et d’étendre les opportunités d’accès au revenu et à l’insertion des jeunes quel que soient leur catégorie sociale ou leur niveau d’instruction. Il s’est révélé être un incubateur de politiques structurelles adéquates, fédératrices et qui se veulent inclusives »., a-t-elle souligné avant d’inviter les nouveaux volontaires à s’engager réellement pour le bien-être de leurs communautés respectives comme ils l’ont promis dans leur prestation de serment.

Démarré avec 11 villes en 2016, le programme VEC a été étendu 6 villes et en 2019 à 7 ‘autres villes du pays portant le nombre à 24.

Ce sont au total 10 894 VEC qui ont été mobilisés jusqu’en 2018. Ces VEC ont aménagé plus de 235 km de routes, planté 2370 arbres dans un effort de restauration de la couche végétale des zones rurales, enlevé plus de 1000 dépotoirs sauvages et créé des centaines d’espaces verts.

Laisser un commentaire