560 000 tonnes de fruits ont été produits en 2017 au Togo (rapport)

0

Le rapport de l’étude « Les fruits et légumes au Togo : état des lieux de la production, organisation des filières et contribution à la sécurité alimentaire et nutritionnelle » a été validé  jeudi  14 mars 2019 à Lomé.

  La rencontre  organisée par la FAO, en collaboration avec  le ministère de l’agriculture a permis d’informer    les différents acteurs sur les données statistiques actualisées relatives à la production, à la commercialisation et à la consommation des fruits et légumes au Togo et procéder à une analyse critique du rapport produit.

«  La filière fruits et légumes constitue l’une des filières agricoles ciblées par le Plan national de développement (PND) et par ricochet le Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNIASAN), tant pour son importance dans la contribution à la sécurité nutritionnelle (axe 3 du PND) que par le potentiel qu’offre cette filière pour le développement de l’industrie agroalimentaire et l’amélioration de la balance commerciale dans le secteur agricole »,  a souligné M. Djiwa Oyétoundé, Assistant au Représentant, Chargé de programme au Bureau de la FAO au Togo.

Pour Mme Bali Nèmè, Secrétaire Générale du Ministère de l’agriculture, de la production animale et halieutique, l’actualisation des données sur la filière fruits et légumes contribuera à une meilleure orientation des interventions du Gouvernement, en ce qui concerne le développement des chaines de valeur (axe 2 du PND).

En effet, les fruits et légumes sont d’un grand apport alimentaire et nutritionnel, car sources de vitamines, de sels minéraux, de fibres, d’antioxydants et d’énergie dont le rôle sur le métabolisme et le bien-être sanitaire n’est plus à démontrer. La production des fruits et légumes est pratiquée sur presque toute l’étendue du territoire national.

Elle est d’une valeur économique durable et créatrice de richesses et d’emplois.

Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED), le Togo a importé plus de 8 385 tonnes de fruits et légumes en 2017, représentant en valeur 1,4 milliards de FCFA alors que les exportations seraient de l’ordre 30 265 tonnes pour une valeur de 4,578 milliards de FCFA.

 La présente étude a révélé que la production fruitière du pays en 2017 est de l’ordre de 560 000 tonnes, dont la principale spéculation est la mangue (66%) et entre 2013 et 2017, la production de légumes est passée de 21 687 tonnes à 37 215 tonnes.

Cependant, la disponibilité des fruits et légumes est confrontée aux pertes et dégâts enregistrées dans les champs de l’ordre de 12 à 20% et aux détériorations lors de la distribution allant de 20 à 50% de la production totale. Ainsi sur près de 560 000 tonnes de production, la quantité de fruits et légumes réellement disponible serait d’environ 270 000 tonnes.

A l’issue de l’atelier, il est recommandé que les capacités des horticulteurs et des structures d’appui technique (ITRA, ICAT, DPV, DFV, CAGIA etc.) soient renforcées, que la filière fruits et légumes soit mieux coordonnée et mieux organisée, afin que l’on puisse disposer d’une liste exhaustive des fruits et légumes produits au Togo ainsi que ceux importés. Le développement des infrastructures routières et des équipements de stockage ainsi que la mise en place des unités de transformation agroalimentaires sont des axes à explorer davantage pour développer cette chaine de valeur agricole.

Laisser un commentaire