Lancement de l’Acte 6 du Festival de Défalé, FADEF

0

La sixième édition du Festival des Arts de Défalé dans la préfecture de Doufelgou (Nord Togo) (FADEF)  a été officiellement lancée  jeudi 21 mars à Lomé par l’Association ‘Culture, paix et développement’.  Placé sous le thème, « la contribution des arts pour l’intégration des peuples,   l’acte 6  entend offrir un espace de découverte, de brassage entre communautés de divers horizons par le partage des savoir-faires  authentiques et les idéaux de paix, d’amour et de tolérance avec la clé plusieurs innovations

 Le festival se déroulera du 4 au 6 avril prochain à Défalé (480 km au Nord de Lomé).

 Le  lancement du Festival  sur le terrain du Lycée d’Agoe-Nyivé (banlieue Nord de Lomé) en présence des cadres de Doufelgou,  du préfet d’Agoe, le Col Hodabalo Awaté,  de l’ancien argentier du gouvernement, Adji Oteth Ayassor, des députés à l’Assemblée nationale  a été marqué par des prestations de danses transitionnelles.

A l’heure où le Togo s’emploie résolument à renouer avec sa réputation de destination prisée d’antan, chaque contribution de ses fils et filles à la revalorisation de cette image prend tout son sens. Et quelle serait la plus belle image qu’un peuple pourrait brandir si ce n’est celle que reflète sa culture? Le Festival des Arts de Défalé (FADEF) s’inscrit donc dans cette vision, et se veut être la vitrine du Togo nouveau, riche de ses peuples, de ses cultures de ses valeurs et de ses attraits touristiques.

Selon Justin Ayassor, le Commissaire général du FADEF, des innovations inattendues se sont greffées au fil des années aux fondamentaux du FADEF.

Sur le plan géographique, le FADEF sera extériorisé de sa zone de confort, Défalé pour migrer vers de nouveaux territoires notamment à Lomé et Kara en vue d’établir un pont d’échange entre les populations du Togo et d’ailleurs.

« Ainsi donc, pour la première fois, le Festival va dérouler à Kara. C’est ce qui justifie également le choix des journées portes ouvertes qui débutent aujourd’hui (jeudi 22 mars) ici à Agoè Nyivé. Pour nous, Agoè Nyivé représente un symbole de la vision du FADEF car c’est un cadre de vie entre communautés originaires d’horizons divers avec des cultures variées et qui aspirent à un vivre-ensemble dans le respect de nos cultures respectives », a expliqué Justin Ayassor.

Une autre innovation est le concours ‘Podium-FADEF’, qui veut faire de telle sorte que les productions artistiques des jeunes épousent les inspirations de nos valeurs culturelles.

FADEF 2019, c’est aussi la solution de mobilité proposée en partenariat avec la compagnie aérien ASKY à un prix compétitif pour le voyage Lomé-Niamtougou-Lomé à 129 000 FCFA.

Enfin, le Festival sera marqué par la poursuite du concours ‘Le Grand Prix de l’artisan, cette fois-ci avec une extension sur le secteur agricole.

« Le but visé est de répertorier les différents maillons de la chaîne des valeurs tant dans la production, la transformation et la commercialisation des produits artisanaux, artistiques et agricoles. Nous voulons aussi relever les standards et exigences pour non seulement la consommation locale, mais aussi et surtout l’exportation. C’est une initiative qui permettra de créer de nouveaux emplois et générer des revenus additionnels pour les populations locales », a laissé entendre M. Ayassor.

Dans son mot de bienvenue, le préfet d’Agoè-Nyivé, Hodabalo Awaté a salué l’initiative de l’association ‘Culture, paix et développement’. Pour lui, c’est une initiative qui s’inscrit dans la ligne droite des objectifs assignés au Programme National de Développement (PND 2018-2022) parce qu’elle ambitionne contribuer au développement du Togo à travers la valorisation de la culture et la création de l’emploi pour les jeunes.

Au programme de cette édition, il est prévu des journées portes ouvertes qui sont en cours sur le terrain du lycée d’Agoè Nyivé (du 21 au 23 mars), des conférences, des visites de sites touristiques les plus emblématiques notamment le parc animalier de Djamdè où vivent encore des éléphants et des multiples initiatives pour l’atteinte des objectifs de développement durable à travers les projets sociaux et la promotion du sport.

C’est aussi des programmations des têtes d’affiches de la musique urbaine et d’étonnantes découvertes des danses folkloriques. De riches innovations à découvrir à cette 6ème édition.

La compétition d’envergure nationale, ‘’Le Grand Prix de l’Artisan’’, qui vise la détection et la promotion de l’excellence sera réédité.

Aussi les podiums FADEF : une compétition qui se déroulera à Lomé et à Kara et qui est ouverte à tout artiste d’inspiration traditionnelle dans les domaines de la musique, la danse et le slam.

Laisser un commentaire