Simulacre de grève de la faim, facture d’hospitalisation non réglée, Nicodème Habia déchu de la présidence du parti « les Démocrates »

0

C’est en  substance la décision  prise fin  février par  une commission  ad-hoc du parti  à l’encontre   de l’ex-député   suite  à la saisine d’un vice-président.  Le désormais ex-président est accusé  de « gestion solitaire du parti », «  haute trahison à l’égard du parti »,  « détournement de fonds et utilisation des biens du parti à des fins personnelles »,   «  escroquerie », «  abus de pouvoir » notamment.

Il est reproché au natif de l’Avé d’avoir observé un « simulacre de grève de la faim », mené des comportements irresponsables à l’égard de ses médecins traitants pendant sa chute lors de la grève, de même qu’une conduite déloyale vis-à-vis du gouvernement ghanéen qui l’a pris en charge alors même qu’il organise des rencontres secrètes avec certains leaders de l’opposition ghanéenne pendant son séjour à Accra.

« Après avoir écouté certains responsables du Bureau Exécutif  et mené des investigations, la commission Ad-hoc des membres initiateurs du Parti politique ‘‘Les Démocrates’’, a constaté le dysfonctionnement au sein du parti orchestré par certains hauts responsables du parti notamment les sieurs HABIA  Ayao, Président National et AKOUMEY   Koffi Adodo Porte – parole », souligne  la note.

A l’endroit de M. Akoumey, la commission l’a retiré son titre de Porte-Parole du Parti et des prérogatives qui y sont liées avec interdiction de toute déclaration publique au nom du parti politique ‘‘les Démocrates.

Cette décision donne raison à ceux qui avaient taxé l’ex-cadre de l’UFC de « profiteur » et de tenter de se repositionner. En tout cas, il aura réussi le coup publicitaire.

Laisser un commentaire