Le CAR veut revenir dans une « coalition restructurée »

0

Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR, opposition) envisage retourner  à l’ex coalition des 14  réduit à 7 partis politiques aujourd’hui. Mais pas à n’importe quelles conditions, ont précisé mercredi les responsables du parti lors d’une conférence de presse.

La formation d’Agboyibo souligne croire dur comme fer   à l’alternance en 2020 et veut être un artisan de son effectivité. Dans ce cadre, il a lancé le mot d’ordre « rendre l’alternance possible au plus tard en 2020″.

Pour ce faire, le parti  compte s’associer à d’autres formations politiques de l’opposition et la bonne démarche, se défend le parti, est de retrouver sa place au sein de la coalition des 14. Le parti avait suspendu sa participation  juste au lendemain   des législatives et pour son retour, il demande une restructuration du groupe avec des valeurs cardinales  à respecter  fondées sur des  principes d’unité nationale, de vérité et de liberté.

Le parti affirme qu’il faudra aussi coupler la pression au dialogue dans la nouvelle dynamique.

  Pour l’élection présidentielle, le CAR plaide pour que chaque parti soit libre de se présenter et s’engage ensuite, à soutenir le mieux placé de l’opposition au deuxième tour. 

« C’est la dynamique de la C14 que nous voulons reprendre mais autrement. Ce ne sera pas sur l’ancienne forme mais plutôt sur une nouvelle forme de regroupement basée sur les leçons que nous avons tirées de nos erreurs  (…) La coalition n’a atteint aucun des objectifs qu’elle s’est assignés dans sa lutte »,  a souligné Jean Kissi, secrétaire général du parti.

Le CAR avait boycotté comme d’autres formations politiques les dernières législatives mais a actuellement un représentant dans la commission électorale nationale indépendante chargée d’organiser et de superviser les locales et la prochaine présidentielle.

Laisser un commentaire