PUDC : inauguration du nouveau marché d’Attiégou

0

Le nouveau marché  d’Attiégou dans la périphérie de Lomé a été inauguré  ce vendredi 10 mai   par la ministre du développement à la base, Victoire Tomégah-Dogbé  en présence du Représentant résident du PNUD au Togo, Aliou Dia. Construit  par ANADEB dans le cadre du partenariat qui le lie au PNUD, il est  composé de quatre (4) hangars de type cantonal, un forage photovoltaïque, un  bloc de latrines et un Magasin de stockage pour un coût d’environ 73 millions de F Cfa.

Dans son intervention, la directrice générale de l’ANADEB, Mazalo Katanga a exprimé sa « joie »  à l’occasion de la remise de l’infrastructure à la communauté. « la cérémonie de ce jour constitue la preuve qu’en tant que mandatée, l’ANADEB est arrivée au bout de la mission que le Gouvernement et le programme des nations unies pour le développement lui ont confiée dans le cadre du PUDC », a-t-elle déclaré avant de lister  quelques réalisations de  l’agence au Togo. En sept (7) ans,   elle a  construit des  ouvrages comme les maisons des jeunes de Mango,  de la femme et jeune de Kara,    puis des marchés modernes comme  celui d’Attiégou à  Blitta, Sotouboua,  Elavangnon. Dans la région Maritime, l’accompagnement de l’ANADEB dans le cadre  du PUDC s’est concentré dans 13 quartiers périphériques de Lomé dans les préfectures du Golfe et Agoè.  « Ces quartiers ont bénéficié de l’accompagnement de l’ANADEB pour la mise en place de 13 hangars de type cantonal, 9 bloc de latrines, 10 forages photovoltaïques, 5 magasins de stockage d’une capacité de 300 m2 chacun ».

« La réalisation du marché cantonal d’Attiégou s’inscrit dans le cadre de l’approche de mise en œuvre du PUDC fondée sur le renforcement du partenariat avec tous les acteurs clés du développement du Togo afin de créer des synergies, de capitaliser sur les leçons apprises et d’harmoniser les stratégies d’intervention dans la lutte contre la pauvreté », a déclaré le représentant résident du PNUD au Togo, Aliou Dia.

Pour la ministre Victoire Tomégah-Dogbé, le PUDC lancé janvier 2016 par le  Chef de l’Etat  cible les populations dans les zones peu ou mal desservies par les interventions de l’Etat. « Il a pour objectif d’accélérer significativement leurs accès à des infrastructures,  équipements et services socio-économiques de base répondant, ainsi à leurs besoins prioritaires et ayant un impact tangible sur leurs conditions de vie »,  a rappelé la ministre pour qui, les « résultats  du PUDC, constituent une preuve tangible de l’appropriation communautaire du développement local ». « Vous tous qui y avez  pris part, soyez en remerciés »,  lance Mme Tomégah-Dogbé.

 Elle a en outre félicité l’équipe de l’ANADEB qui ne « cesse de confirmer son intime aspiration qui est d’être une structure professionnelle de référence au service du développement à la base ».

« Vous avez su, par cette bonne volonté, exécuter conformément aux prescriptions définies avec le partenaire PNUD et les communautés à la base, toutes les activités  relatives au renforcement de l’accès des populations  pauvres aux infrastructures de base et à la formation des acteurs locaux »,  se  réjouit la ministre Victoire Tomégah, qui poursuit, en précisant que le gouvernement pour sa part, a encore réaffirmé dans le Plan national de développement  son engagement à faire du Togo, une « nation à revenu intermédiaire économiquement, socialement et démocratiquement solide et stable, solidaire et ouverte sur le monde ». 

En ce sens, un accent particulier sera mis  sur l’équité  dans la distribution des ressources à toutes les couches sociales, notamment les femmes, les jeunes et les plus vulnérables (enfants, personnes âgées et handicapées », a-t-elle assuré.

Enfin, elle a convié la communauté bénéficiaire à un bon usage.

Laisser un commentaire