Une belle réussite de la deuxième édition du concours de récitation du Saint Coran

0

Hier dimanche 12 mai s’est déroulée à Lomé à l’initiative de l’Ong Appel  pour l’orientation  à l’Islam, la deuxième édition  du concours de  récitation du Saint Coran par les orphelins.  Son objectif est d’encourager les jeunes qui réunissent les conditions requises pour une maîtrise du  Saint Coran et  cultiver chez eux l’esprit d’excellence.  18 candidats  dont 12 orphelins ont pris part à la compétition  dans  quatre catégories à savoir,  Aanla, Nabaï, Mulk et Mudjadala. 

Placé sous le thème, « soutenons les jeunes et les orphelins à mémoriser  le Sain Coran »,  ce concours intervient  dans le cadre de la commémoration de la descente pendant le mois béni de Ramandan du livre Saint de l’Islam,  le Saint Coran.  La finale au eu lieu au siège de l’Ong à Lomé, quartier  Hadranawoe  en présence du président de l’Union musulmane du Togo, le commissaire des impôts de l’OTR, Adoyi, le directeur de l’ARMP, le général Titikpina….

 Tawfik Daro,  président du comité d’organisation a précisé que  l’idée  d’un tel concours destiné aux orphelins n’est autre que d’offrir à ces derniers une vie épanouie, cultiver l’excellence et promouvoir la mémorisation du Saint Coran. « Nul n’ignore les acquis, ls bénédictions et des avantages qu’existent dans la lecture du noble Coran surtout pendant le mois de Ramadan », a-t-il déclaré.  

Il précise que  cette concurrence  combien noble  qui  a regroupé ces jeunes musulmans en phase  éliminatoire pendant plusieurs jours  n’est   « autre que la recherche du bon comportement  du Messager Allah (paix et salut sur lui), un messager qui offre à l’humanité un exemple  parfait dans tous les domaines ».  « Pourquoi ne pas orienter  nos chers orphelins  et jeunes musulmans  vers  le droit chemin », s’est-il interrogé.

Les premiers de chaque catégorie ont été primés.  Le lot est composé d’une enveloppe de 100 mille F Cfa, un sac de riz puis un vélo. Le comité d’organisation s’est réjoui de la belle réussite de cette deuxième édition.

Laisser un commentaire