Togo : ouverture des travaux de la conférence panafricaine avicole

0

La  conférence panafricaine avicole  organisée par le Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA)  de l’Université de Lomé  s’est ouverte mardi à Lomé. Les travaux ont été lancés par les ministres Koutéra Bataka de la production animale et halieutique et professeur   Koffi Akpagana de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Pendant trois jours les 300 participants venus des pays d’Afrique et d’Europe vont partager les résultats de recherche dans la filière avicole en Afrique subsaharienne. L’aviculture est une activité assez pourvoyeuse de revenus substantiels pour de nombreux foyers. Elle offre de grandes opportunités et perspectives dans la création d’emplois, ce que vise l’axe 2 du PND. 

Au Togo, l’élevage de poulet local en marge de la volaille exotique connait un essor important avec la mise en œuvre du programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire. A travers ce programme, plusieurs freins au développement avicole ont été levés (sanitaire et technique).

Huit (8) campagnes de vaccination successives couplées de déparasitage internes à l’aide des vermifuges    ont permis de réduire la prévalence de la maladie de Newcastle et parasitoses internes.

« Cette prévalence de la maladie de Newcastle qui était de 35% en 2010 est actuellement réduite à 5% », a indiqué le ministre de  la production halieutique, Koutéra Bataka.

 D’autres actions multiformes visant un accroissement de la production ont été également menées touchant plus de treize mille (13 000) éleveurs de volailles, transformant plusieurs d’entre eux en véritables entrepreneurs.

Tout cela s’est traduit par un accroissement de plus de 6,72% de la production avicole entre 2012-2018. Au Togo, les effectifs de volailles qui étaient de 8 millions de têtes en 2010 sont passés actuellement à 25Millions de têtes ». Selon le ministre de l’agriculture de la production animale et halieutique  monsieur Koutéra K. BATAKA à l’ouverture des travaux.

Le développement  de l’aviculture est un moteur du développement économique essentiel pour la réduction de la pauvreté  des pays de l’Afrique subsahariennes. En ce sens, la Banque Mondiale a encouragé le Centre d’Excellence Régional sur les sciences Aviaires (CERSA) à développer des bases de connaissances qui contribueront à renforcer les capacités de tous les acteurs, dans l’industrie avicole africaine via la diffusion d’information sur les bonnes pratiques et technologies disponibles dans la communauté scientifique et industrielle.

« La banque Mondiale accompagne  le Centre d’Excellence Régional sur les sciences Aviaires(CERSA), non seulement pour  sa vision innovante  de faire développer l’aviculture mais aussi en raison  de l’excellente qualité des formations et surtout sa volonté de faire évoluer l’aviculture africaine  à travers la recherche scientifique et technologique » a Informé Madame Hawa C. WAGUE, la représentante résidente de la Banque mondiale au Togo.

Ouvrant les travaux, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche monsieur Prof. Koffi AKPAGANA a souhaité au nom du gouvernement la bienvenue aux acteurs de la filière avicole. Il a formulé le vœu que cette conférence panafricaine mène des discussions scientifiques  sur les nouvelles technologies  et les innovations dans la filière.

Laisser un commentaire