Le Togo prépare une politique minière

0

Le Togo   va se doter bientôt d’une politique  minière en lien avec les  ambitions  du  Plan national de développement (PND). Depuis jeudi,  le document est soumis aux acteurs pour une amélioration.

Le secteur minier doit contribuer au développement socio-économique durable de toutes les régions économiques, dans le cadre de la politique de décentralisation et dans le contexte des réformes structurelles engagées. Tel est l’objectif de la future politique.

Pour le représentant du Ministre, M. Banimpo GBENGBERTANE le secteur Minier apparait comme un domaine important pour l’industrialisation à travers une valorisation optimale des ressources forte et inclusive du pays. En ce qui concerne la politique minière qui nous réunit aujourd’hui, « son élaboration a été planifiée en trois phases principales : la phase de diagnostic, celle de la rédaction du projet et document de politique Minière et celle de sa validation en atelier national », a-t-il déclaré.

« La mise en cadence du secteur minier avec ce cadre d’investissement national en perpétuelle amélioration appelle à la mise en place d’un cadre de planification, de politique et de stratégie dédié pour le secteur extractif »,  affirme le représentant du ministre.

C’est pourquoi  ajoute-t-il, le département chargé des mines a pris l’initiative de l’élaboration des documents stratégiques du secteur que sont essentiellement la politique minière et la stratégie de développement du secteur minier du Togo qui elle autre met l’emphase sur la transformation locale des ressources minérales avec comme corollaire des valeurs ajoutées locales sur toute la chaine de valeurs ».

Une fois validé ce document sera un document de travail pour les techniciens de secteur Minier, qui va refléter tout ce que le Gouvernement va faire dans ce secteur dans les années avenir. Ce n’est pas un document physique il peut-être réactualiser à l’avenir compte tenu des contextes nationaux et régionaux.

Les participants de cet atelier de deux jours sont entre autres : les préfets, les Directeurs Généraux, les vénérés chefs traditionnels, les directeurs, les chefs de services, les instituts et des organismes.

Laisser un commentaire