Aliou Dia :  « Il ne saurait avoir de démocratie et développement durable sans une presse de qualité, responsable et professionnelle »

0

Les résultats de la deuxième édition du concours ‘Lauriers du Journalisme d’impact au Togo’ sont connus depuis le 25 mai 2019. Les meilleures productions dans les catégories « télévision », « Radio », « Presse écrite et en ligne » ont été primées. Pour cette édition, 76 productions et articles toutes catégories confondues ont été reçus par le jury.

« C’est une joie pour moi cette récompense. Ce prix vient me confirmer l’adage selon lequel le bon travail paie toujours » s’est exclamé tout ému Charles Djadé, premier de la catégorie presse écrite-presse en ligne, à la remise de son certificat par l’Ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy..

A l’instar de ses confrères des catégories radio et télévision, tous gagnent un voyage de perfectionnement soit en France ou au EtatsUnis, entièrement pris en charge par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), les ambassades de France et des Etats Unis au Togo.

« C’est dans un esprit de célébration de l’excellence que nous sommes ici aujourd’hui. C’est un moment qui fédère la profession du journalisme, qui mobilise tous les partenaires et qui permet à nous tous de penser ensemble l’avenir de la profession » a déclaré Aliou Dia, le Représentant résident du PNUD, au nom de l’ensemble des initiateurs de cette compétition qui entend donner une autre dimension à la presse togolaise.

Pour M. Dia « Il ne saurait avoir de démocratie et développement durable sans une presse de qualité, responsable et professionnelle. Et c’est en cela que le Journalisme d’Impact trouve toute son importance. Il s’agit pour le journaliste non plus de se focaliser sur les problèmes, mais également de rechercher et de partager des solutions possibles, ou avérées mais fiables, qui aideront à améliorer les conditions de vie des populations et une bonne gouvernance de la cité. »

Il a exhorté les hommes de média à plus « de rigueur, de professionnalisme et d’éthique dans le travail que vous assumez au service du pays ».

En rappel, la deuxième édition du concours Les Lauriers du Journalisme d’impact avait été lancée le 11 février 2019 et les productions doivent avoir été publiées entre février 2018 et février 2019.

Les productions et articles soumis au concours ont contribué à jeter la lumière de manière pédagogique sur l’un des thèmes suivants : Démocratie et état de droit ; Développement et réduction de la pauvreté ; Gouvernance financière ; Protection de l’environnement ; Santé et éducation.

Plusieurs personnalités ont pris part à la cérémonie dont le Ministre de la Communication des Sports et de l’Education à la citoyenneté et au civisme, M. Folly Bazi Katari, le Vice-Président de la HAAC, M. Octave Olympio, l’Ambassadeur des Etats Unis, M. Eric William Stromayer, le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies, Damien MAMA, la Directrice de l’Institut des Sciences de l’Information, de la Communication et des Arts (ISICA), des patrons de presse et journalistes ainsi que des étudiants en journalisme et Communication.

Laisser un commentaire