BIDC, la banque de la Cédéao cherche à lever 25 milliards de F Cfa

0

La Banque d’investissement et de développement de la Cédéao (BIDC), basée à Lomé  vient de lancer un  emprunt obligataire par appel public à l’épargne en vue de mobiliser 25 milliards FCFA.   Cette levée de fonds est destinée au financement de projets de développement dans la zone UEMOA. Les souscriptions à l’opération s’étendront de la période du 28 Mai au 26 Juin 2019 et sont ouvertes à tous les investisseurs, institutionnels et personnes physiques, résidents ou non dans l’espace UEMOA.

Sept projets dans les secteurs de l’énergie, de l’industrie, de l’hôtellerie et des services financiers au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Niger, au Sénégal et au Togo seront financés. Les obligations ont une durée de 7 ans dont 2 semestres de différé.

Le nombre de titres émis  s’élèvent à  2,5 millions de titres,  et le prix  nominal fixé à 10 000 FCFA. Les intérêts rémunérés au taux de 6,4% seront payés semestriellement ainsi que le remboursement du principal qui, quant à lui, interviendra avec différé de deux semestres.

Pour rappel, la BIDC est une Institution financière internationale qui bénéficie pour l’atteinte de ses objectifs et dans l’exercice de ses fonctions des immunités et privilèges reconnus aux institutions financières internationales.

Aussi, le capital souscrit n’est-il que partiellement appelé et que la partie non appelée à savoir «le capital sujet à appel» sert de garantie aux emprunts et prêts contractés par la BIDC. Au 31 décembre 2018, le capital autorisé est de 1 000 000 d’UC, dont un capital sujet à appel de 307,3 millions d’UC soit 244.76 milliards de FCFA.

Télécharger l’avis

Laisser un commentaire