Faure Gnassingbé : « Si mon parti décide de me choisir comme candidat, j’irai dans le strict respect de la constitution »

0

Le président Faure Gnassingbé ne cache pas son intention de briguer  un quatrième mandat comme la lui autorise la nouvelle constitution en vigueur depuis le 15 mai dernier. Au micro de BBC-Afrique, lors de son séjour  à Londres, M. Gnassingbé a précisé  que « les règles sont là, l’essentiel, c’est de respecter la loi et les dispositions constitutionnelles ». « Je pense que cela règle cette question. Aujourd’hui, si j’ai la possibilité de me représenter, constitutionnellement, je prends acte et le moment venu, je prendrai ma décision », a-t-il souligné.

Sur les manifestations politiques, le chef de l’Etat a affirmé que « depuis 2017, les gens manifestent de façon abondante ». Mais assume-t-il,  » je ne saurai tolérer des manifestations avec des armes de guerre. Cela n’est toléré nulle part ». « Ce n’est pas parce qu’on vous indique un itinéraire différent qu’on interdit votre manifestation. Nous disons simplement que ceux qui ne manifestent pas ont les mêmes droits que ceux qui manifestent », a-t-il indiqué. Il poursuit en disant que « ceux qui veulent travailler ont les mêmes droits. On doit pouvoir travailler et d’autres doivent pouvoir manifester. L’essentiel, c’est de respecter le cadre légal qui est la loi de la République qui s’impose à tous ».

Le chef de l’Etat était à Londres cette semaine pour mobiliser les investisseurs britanniques  autour du Plan national de développement (PND, 2018-2022).  Il a démarré son séjour le 4 juin par une conférence sur la sécurité en Afrique de l’ouest et le rôle de son pays dans une prestigieuse Université de Londres suivie d’une conférence le 5 juin   lors de l’Annual Debate  conférence organisée par  Africa Invest puis le jeudi  a été organisé un sommet sur l’investissement UK-Togo.

Laisser un commentaire