Locales du 30 juin : les jeunes des quartiers de Lomé plaident pour un processus « apaisé » et « sans violence »

0
Ce samedi, ils  ont organisé à travers la ville un footing synchronisé  sous la conduite  des Mouvements et Associations  pour la « Non violence ». D’après les organisateurs, le pays a besoin d’un climat de paix pour son développement  à l’heure du Plan national de développement (2018-2022), qui à termes devra  créer 500 000 emplois pour les jeunes,  avenir  du Togo. «En tant que citoyen, nous avons organisé ce footing dans les communes afin d’attirer l’attention de la jeunesse sur la non-violence et le maintien de la paix pour le bon déroulement des élections locales  tant attendues par les togolais », a-t-on confié à 24heureinfo.com.

«Nous, membres du Mouvement Citoyen la Non-Violence et la Paix, lançons un appel à tous les togolais du Nord au Sud et de l’est  à l’ouest , aux partis politiques et à la société civile, à prôner  la culture  de la paix et de la non-violence avant, pendant et après les élections locales », souligne une déclaration lue devant les jeunes  au point de chute à la plage.
Enfin, les membres  se sont engagés  à « préserver » un climat de paix   pour la réussite du PND.  Respectivement les responsables du mouvement, Akuete-Gnona Fortuné  pour Nyékonakpoe, Kpodar Kangni pour Hanoukopé, Akakpo Agbemeho, Kodzoviakopé puis Max kougnima et Hotodoufio Ayao de Bè ont mandaté les jeunes présents à être des « ambassadeurs » de la paix dans leur zone et  à transmettre le message à leur famille et camarade.  « Nous ne voulons plus de violences à bè », s’est exclamé Max Kougnima  au point de chute du footing devant le centre communautaire.  Akuete-Gnona Fortuné, a, de son côté appelé tous les togolais à cultiver l’esprit de tolérance dans toutes choses.L’activité a donc permis de rappeler aux uns et aux autres l’importance de la paix et de la non-violence  dans le développement d’un pays.« Nous appelons la jeunesse à œuvrer pour la préservation de la paix en cette période électorale. Nous sommes à une semaine du démarrage de la campagne électorale dans le cadre des élections locales, il faut prêcher la paix et la non-violence pour des élections apaisées et la mise en œuvre effective du PND pour le bonheur de toute la population, plus particulièrement des jeunes qui bénéficieront de plus de 500 000 emplois  », a  souligné de son côté,  le président des jeunes de Tokoin Doumasséssé.








Laisser un commentaire