A Rome, la FAO appelle à transformer nos systèmes alimentaires

0

 Les futurs systèmes alimentaires devront être en mesure de fournir une nourriture saine et de qualité, tout en préservant l’environnement », a déclaré José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, à l’ouverture du Symposium international sur l’avenir de l’alimentation qui se tient à Rome les 10 et 11 juin 2019.

Le chef de la FAO a appelé à une transformation des systèmes alimentaires afin d’améliorer les régimes alimentaires des populations. « Nous devons modifier notre approche. Il ne s’agit plus seulement de produire plus de nourriture mais de produire plus de nourriture saine », a précisé M. Graziano da Silva.

Le Symposium international réunit des universitaires, des chercheurs, des décideurs politiques, des représentants de la société civile et du secteur privé, ainsi que des parlementaires et des représentants d’agences gouvernementales.

La faim n’est plus le seul problème de nutrition auquel est confrontée l’humanité

Actuellement, plus de deux milliards d’adultes âgés de plus de 18 ans sont en surpoids et plus de 670 millions d’entre eux sont obèses. De plus, la hausse de la prévalence de l’obésité entre 2000 et 2016 a été plus rapide que celle du surpoids pour tous les groupes d’âge. A noter également que près de 2 milliards de personnes souffrent de carences en micronutriments.

Selon certaines projections, le nombre de personnes obèses à travers le monde devrait bientôt dépasser le nombre de personnes souffrant de la faim, qui s’élève actuellement à 820 millions.

L’urbanisation rapide compte parmi les facteurs sous-jacents contribuant à la pandémie mondiale d’obésité et aux carences en micronutriments.

L’un des principaux facteurs est la consommation élevée d’aliments hautement transformés, ces derniers se basant principalement sur des ingrédients artificiels. Ces ingrédients contiennent des niveaux élevés de graisses saturés, de sucres raffinés, de sel et d’additifs chimiques.

UN.Org

Laisser un commentaire