Togo : le PUDC dote quatre quartiers périphériques de Lomé d’infrastructures socio-économiques modernes

0

De nouvelles infrastructures  socio-économiques construites dans les quartiers Haoussa-Zogo, Akoin, Vakpossito et Demakpoè  dans la périphérie de Lomé,  ont été  remises  aux communautés bénéficiaires mardi après-midi par la ministre de la planification du développement, Ayawovi Demba Tignokpa. Spécifiquement  il s’agit de la construction   de 2 hangars de type cantonal, un bloc de latrines, un forage photovoltaïque, un magasin de stockage au marché d’Haoussa Zogo, de  2 hangars de type cantonal, un magasin de stockage, un forage et un  bloc de latrines au marché de Vakpossito, puis d’un forage photovoltaïque et d’un bloc de latrines à Démakpoè.  Tous ces ouvrages réalisés par l’ANADEB (Agence nationale de développement à la base) sont financés par le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) à hauteur de 156 millions de F Cfa.

D’après l’ANADEB, les ouvrages contribueront à l’amélioration du cadre de travail des commerçants et l’occupation des places dans les marchés. «Les réalisations  de l’ANADEB, dans sa contribution à la mise en œuvre du PUDC sont le fruit  des efforts conjugués du gouvernement et de ses partenaires que sont le PNUD et le gouvernement du Japon. C’est également le fruit de la disponibilité et du soutien moral des autorités locales que sont les préfets, les  présidents de délégation spéciale, et les chefs traditionnels », a  expliqué la direction de l’ANADEB.

Les différentes communautés bénéficiaires des ouvrages  ont exprimé leur gratitude au président de la République et  à l’ANADEB puis à l’endroit des différents partenaires.

Akoin a aussi bénéficié dans ce cadre de la construction d’un bloc de latrine.

Le PUDC  lancé  le 30 juin 2016 à Mandouri vise à améliorer de  façon significative  les conditions de vie des populations vivant dans les zones peu ou mal desservies par les infrastructures  et services sociaux et économiques de base.

La cérémonie a connu la présence du ministre de l’enseignement supérieur, Pr Koffi Akpagana et du représentant résident du PNUD au Togo, Aliou Dia.

Laisser un commentaire