L’ANPGF donne aux entrepreneurs les secrets pour mieux gérer « leur temps »

0

« Gestion du temps et des priorités ». Tel est le thème  du rendez-vous du  « mercredi de l’entrepreneur »  de  ce  12 juin organisé  par l’Agence nationale de promotion et de garantie de financement des petites et moyennes entreprises (ANPGF) en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie du Togo.   La rencontre vise à   amener   les « entrepreneurs togolais à adopter la bonne démarche et les bons outils de planification de leur  temps pour être plus efficaces, voire plus efficients ». Reprenant pour son compte la citation « la plus coûteuse des dépenses, c’est la perte de temps », du philosophe grec Théophraste, madame le directeur général de l’ANPGF, Naka Gnassingbé de Souza   a exhorté  les  entrepreneurs à éviter la « procrastination ».

Et l’autre secret pour  mieux gérer son temps est la priorisation. « Il est impératif de se poser les bonnes questions : qu’est-ce qui est le plus important pour moi ? C’est quoi l’urgence de la journée,  que dois-je faire personnellement et qu’est-ce-que je dois déléguer ? Les réponses à ces questions nous permettent de déterminer les actions à réaliser dans l’immédiat, celles que nous pouvons reporter et celles que nous pouvons confier à nos collaborateurs », a conseillé  madame  le directeur.

 Pour entretenir les jeunes sur le thème,  l’ANPGF a invité comme formateur, le coach  Luc Agbetoho.  D’après ce dernier,  bien gérer  son temps permet d’éviter également  certaines maladies et des désagréments comme les suicides souvent rencontrés au sein des entreprises. « Lorsqu’on a un cumul d’activités et  qu’on n’arrive pas à les planifier  et organiser, tout de suite, le travail  sensé être une source d’épanouissement devient  un enfer.  Et l’entrepreneur doit apprendre à bien gérer son temps. C’est très important », a-t-il souligné.

 Selon l’ANPGF, les prochains rendez-vous du mercredi de l’entrepreneur devraient  se tenir en région notamment à Kpalimé, Dapaong et Aného.   Ce sont des rendez-vous par excellence de formation  pour les entrepreneurs.

Dans la foulée, il est annoncé une séance de formation des jeunes entrepreneurs à  Tsévié  sur la passation des marchés  publics  avec un accent sur les désormais 25% de marchés réservés aux jeunes et femmes  entrepreneurs.

Notons qu’avant la cérémonie d’ouverture, Abdoul-Kébir Tchankondo, promoteur du jus de rône Juro  a partagé son expérience avec  les participants. Sa présentation a été suivie d’une série de questions-réponses.

Laisser un commentaire