Faure Gnassingbé offre à Elavagnon un marché moderne pour le commerce

0

Le président Faure Gnassingbé a procédé  mardi 18 juin à l’inauguration du nouveau marché de type  préfectoral d’Elavagnon  dans la préfecture de l’Est-Mono (région des plateaux, plus de 200 KM de Lomé). Cette infrastructure a été construite par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB)  sur financement du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) à hauteur de 450 millions de F Cfa.

Le nouveau marché permettra  d’améliorer les conditions de vie des populations  commerçantes vivant dans les différentes zones de l’Est-Mono jusque-là peu desservies par les infrastructures et services sociaux et économiques de base.

« Cette infrastructure va faciliter l’impact sur le renforcement des fondamentaux sociaux, bases cardinales de la création de richesse pour une croissance économique durable », a laissé entendre Aliou Dia, Représentant résident du PNUD au Togo.

D’après la Directrice générale de l’ANADEB, Mme Mazalo Katanga, « la mise en place de cette infrastructure marchande vient contribuer à l’amélioration du cadre de travail des commerçants. Elle pallie le problème d’exiguïté et d’occupation anarchique des espaces dans le marché et dans ses alentours. Elle offre une plus grande sécurité aux marchandises face aux intempéries et aux vols et construire un levier pour l’accroissement des activités commerciales de la population marchande de toute la préfecture de l’Est-Mono et de ses environs ».

Vue du marché

Le nouveau marché moderne préfectoral d’Elavagnon est composé de huit (8) hangars, d’un (01) bloc de 10 boutiques, d’un (1) bloc administratif, d’une (1) boucherie, de deux (2) bétail, d’un (1) abri volaille, de deux (2) blocs latrines, de quatre (4) magasins de stockage, d’un (1) forage photovoltaïque avec superstructure, d’un (1) dépotoir intermédiaire et d’une (1) clôture de façade. Le sol du marché est entièrement dallé avec des allés de circulation.

« La mise en place de ces ouvrages d’eau permettront de préserver la salubrité du site du marché, d’améliorer l’hygiène alimentaire et corporelle des usagers, et de réduire les distances, les peines et les délais d’accès à l’eau dans le marché », a indiqué Mme Katanga.

Dans son intervention de circonstance, la ministre  Victoire Tomégah-Dogbé a  rappelé les objectifs du PUDC piloté  depuis le lancement par le programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Il constitue, souligne-t-elle, l’un des programmes du Gouvernement qui contribue à créer au sein des populations, les conditions favorables à la consolidation du développement social et au retirement des mécanismes d’inclusion, tels exprimés dans le Plan national de développement (PND) en son axe 3, et ce, en lien avant la politique du Gouvernement pour l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD), en vue de la réduction des inégalités ».

Il est à noter que l’ANADEB a également construit dans le cadre du PUDC,  deux  autres marchés de type préfectoral  notamment à Guérin-Kouka et à Blitta, trois maisons de la femme à Kara, Sotouboua et à Notsè,  et   une maison des jeunes à Mango. FIN

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence du premier ministre, Komi Klassou, du coordonnateur résident du système des Nations unies au Togo, Damien Mama et des membres du gouvernement.

Laisser un commentaire