Consensus sur « Eco » comme dénomination de la monnaie unique de la Cédéao

0

Les experts et les membres du comité ministériel sur le Programme de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), réunis cette semaine à Abidjan, en Côte d’Ivoire, se sont prononcés sur  le nom et le symbole de cette monnaie.

S’ils ont trouvé un consensus sur « ECO » comme dénomination de la monnaie unique de la Cedeao, ils se sont toutefois séparés sans parvenir à un accord sur le symbole de ladite monnaie.

Au cours de leurs rencontres, ils ont également examiné d’autres questions relatives notamment à l’état de la convergence économique, au régime de change, au cadre de politiques monétaires, au modèle de la Banque centrale et à la mise en œuvre des dispositions liées au fonds spécial du financement de la feuille de route de cette monnaie.

Concernant les textes juridiques régissant le cadre institutionnel de l’harmonisation des statistiques de la balance des paiements dans l’espace Cedeao, ils ont exhorté l’Agence monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO) à les transmettre de nouveau aux Banques centrales, avant de les soumettre à la commission de la Cedeao pour un nouvel examen.

Pour ce qui est du rapport de convergence macroéconomique 2018 de la Cedeao, les discussions des membres du comité ministériel ont particulièrement porté sur les faibles performances des Etats membres en matière de respect des critères de convergence.

Les participants aux réunions d’Abidjan ont également abordé d’autres sujets, comme la vulnérabilité des économies ouest africaines face aux chocs extérieurs qui rendent difficiles le respect des critères de convergence par les Etats membres ; et formulé des recommandations sur l’élaboration d’une stratégie régionale visant à atténuer l’impact des chocs externes afin de respecter durablement ces critères.

A l’ouverture des travaux du comité ministériel, le président de la commission de la Cedeao, Jean-Claude Kassi Brou, a exprimé sa gratitude aux ministres des Finances des Etats membres présents pour leurs contributions fructueuses aux travaux, et à la commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) pour son appui financier et technique à l’organisation régionale pour la réalisation des études ayant permis la tenue de cette rencontre.

Pour M. Brou, la rencontre ministérielle d’Abidjan marque une étape importante dans le processus conduisant à la réalisation de l’un des plus importants chantiers initiés par les Pères fondateurs de la Cedeao qu’est l’intégration monétaire avec la mise en place de la monnaie unique commune.

Pour sa part, le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a invité les Etats membres de la Cedeao à se donner les moyens pour lever les derniers obstacles à la création de cette monnaie.

Il s’est dit persuadé que la présente réunion du comité ministériel servira de tremplin à l’aboutissement du processus de réalisation de la monnaie unique de la Cedeao entamé depuis près de trois décennies.

Outre les ministres de Finances des 15 Etats membres de l’organisation régionale, les présidents des commissions de la Cedeao et de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), les gouverneurs des Banques centrales de la Cedeao, le commissaire chargé des Politiques macroéconomiques et de la Recherche économique de la commission de la Cedeao, Dr Koffi Konadu Apraku, de même que les directeurs généraux de l’AMAO et de l’Institut monétaire de l’Afrique de l’Ouest (IMAO) ont également pris part à la rencontre ministérielle d’Abidjan.

Communiqué de presse

Laisser un commentaire