Cinq quartiers de Lomé ont leur coalition anti-drogue

0

Suite à la phase  pilote concluante dans deux quartiers de Lomé, l’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo)  s’apprête à étendre l’approche  des coalitions communautaires anti-drogues à cinq autres  quartiers de la capitale-Agoe, Baguida, Bè, Dzidjolé et Sanguéra. Lundi 24 juin,  une trentaine de  leaders de ces communautés  prennent part à  une formation en vue du   démarrage des activités sur le terrain.

Selon l’ANCE-Togo,  la consommation des drogues  est une réalité bien connue  de la société. Elle pose un problème crucial au pays ainsi qu’aux acteurs du monde libre notamment les Organisations non gouvernementales engagées  dans la lutte contre ce phénomène. Au Togo, l’évolution  du fléau de la consommation des drogues semble concomitante  avec sa progression sur le plan  mondial ; cela est  sans doute dû  à la position géographique du pays.  Et cette approche de coalition communautaire   se révèle être  une mesure préventive efficace dans la  lutte contre l’abus d’alcool et de drogues. L’objectif étant de  prévenir les troubles liés à la consommation de l’alcool, du tabac et autres substances psychoactives illicites au sein des communautés à la base.

Pendant l’atelier d’une semaine, les participants seront formés sur plusieurs modules  entre autres le diagnostic communautaire, l’analyse de l’environnement et le développement de la durabilité et la capacité des commissions, ce qui devrait leur permettre de disposer des outils nécessaires   sur les différentes étapes de la création et la maintenance d’une coalition pour atteindre l’objectif d’une communauté saine et sans drogue.

Le  représentant de ministre en charge de la protection civile, le col  BARAGOU Bamana a lors de son intervention  salué les résultats enregistrés lors de la phase pilote, estimant que cela a permis de « réduire  le taux de consommation de drogue ». « Nous sommes confiants de l’efficacité de cette approche vue les actions remarquables  qu’ont mené les membres des coalitions d’Agbalépédogan et de Kélégougan », a-t-il déclaré. Tout comme dans ces  deux quartiers bénéficiaires de la phase pilote,  la mise en place des coalitions permettra aux nouveaux quartiers d’élaborer un document diagnostic communautaire de  consommation de drogue, l’organisation des séances de sensibilisation dans les établissements scolaires, et autres lieux publics et surtout la réalisation d’une étude sur la consommation de l’alcool et d’autres drogues dans ces quartiers respectifs.

Pour le directeur  exécutif  de l’ANCE-Togo,  Fabrice Kodjo EBEH, dans la lutte contre l’usage de la drogue, l’approche  préventive permettra d’avoir de résultats concrets et d’éradiquer le phénomène parce que l’approche répression souvent utilisée par les pays a montré ses limites. L’approche préventive consiste à se baser sur les communautés elles-mêmes, a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire