Chez Faure Gnassingbé, le vice président de la SFI annonce l’ouverture d’un bureau à Lomé

0

Le président de la République a échangé mardi  à Lomé avec une délégation de la Société Financière Internationale (SFI), une organisation du groupe de la Banque Mondiale, conduite par le vice-président Sergio Pimenta. Les ministres de l’économie et des finances, Sani Yaya, de l’agriculture, Koutéra Bataka, de la coopération, Tignokpa Demba entre autres ont assisté aux échanges. Devant la presse, M. Pimenta a déclaré avoir discuté avec le président de la République de la possibilité d’aider le Togo en soutenant les entreprises privées et en augmentant  ses actions en faveur du  développement. Par ailleurs, un accord entre la SFI et le ministère de l’Energie a été signé afin d’appuyer davantage  le secteur énergétique.

La Société Financière Internationale (SFI),  bras financier du secteur privé du groupe de la Banque mondialeest déjà très active au Togo et les perspectives sont très encourageantes. C’est ce qu’a annoncé hier, le vice-président de la SFI, M. Sergio Pimenta, reçu en audience par le président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé. « Nous avons discuté de comment la SFI peut soutenir le développement des entreprises du secteur privé togolais afin de créer des emplois et des activités économiques. Nous sommes déjà actifs au Togo où nous avons un portefeuille d’à peu près 325 millions de dollars », a-t-il déclaré.

Il a souligné avoir dit au chef de l’Etat que la SFI va passer à la vitesse supérieure en augmentant ses opérations ici au Togo. « J’ai eu l’immense plaisir de lui dire que nous allons ouvrir un bureau à Lomé de manière à avoir une présence sur place et un contact plus étroit avec les entreprises locales. Ceci permettra d’aider les autorités à atteindre les objectifs du pays. Nous avons aussi signé un accord qui consiste à apporter une solution d’énergie renouvelable pour le Togo en présence du chef de l’Etat.Cet accord concerne un projet qui sera financé par la SFI », a précisé M. Pimenta

Le représentant du Togo au Conseil d’administration de la Banque Mondiale, M. Jean-Claude Tchatchouan, membre de la délégation,  a souligné pour sa part que la SFI veut appuyer le secteur privé togolais, notamment sur le plan énergétique, de l’économie numérique, de l’agriculture, etc. Il a salué la politique du chef de l’Etat, à travers le Plan National de Développement (PND) qui met un accent particulier sur le développement du secteur privé.

La rédaction

Laisser un commentaire