Relation client : Le centre de contact Majorel ouvre ses portes à Lomé

0

Le centre de contact Majorel, entreprise de référence dans le domaine de la gestion de l’expérience client, a été inauguré  lundi soir  par le président Faure Gnassingbé.

Avec plus de 48 000 collaborateurs dans 28 pays, Majorel est une joint-venture entre deux grands groupes, l’allemand Bertelsmann et le marocain Saham, qui assure des prestations de gestion externalisée de l’expérience client telles que la télévente, l’assistance commerciale, l’assistance technique, la gestion des campagnes de marketing et la gestion du back-office. Au nombre de ses prestigieux clients, on compte des sociétés telles que EDF, Engie, Renault.

Lomé est le dernier-né de ses centres de contact, confortant ainsi son leadership et son positionnement comme entreprise de référence dans les métiers de la relation client en Afrique. Pour Thomas Mackenbrock, « Ce site s’inscrit dans la stratégie d’expansion déployée par Majorel sur le continent africain ». Quant au choix du Togo, il précise que « le marché togolais offre un bassin d’emplois de très bonne qualité et des infrastructures de haut niveau qui répondent pleinement aux exigences de nos clients ». Depuis Lomé, l’entreprise offre des services de gestion de la relation client à un géant américain du commerce électronique. Le centre compte à ce jour plus de 150 employés et vise 500 téléopérateurs d’ici 2021 selon les prévisions.

C’est un motif de satisfaction pour le gouvernement togolais qui a fait du secteur des services externalisés un ‘cheval de bataille’ voué à jouer un rôle moteur dans la création d’emplois pour la jeunesse, ceci dans un contexte où les pouvoirs publics ont fait de l’emploi des jeunes, une priorité à l’échelon national.

Selon Cina Lawson, ministre des postes, de l’économie numérique et des innovations technologiques, « Cette inauguration est le couronnement des efforts déployés par le gouvernement dans la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) 2018- 2022, qui, conformément, à son premier axe, ambitionne de faire du Togo, un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région ». « Au-delà, c’est le fruit et le résultat palpable d’un plan ambitieux de développement de services externalisés, mis en place depuis 2018 par la Cellule de Promotion des Investissements, qui ambitionne de faire de notre pays un pôle attractif pour ce secteur d’activité grâce une offre conciliant ‘qualité de prestation-coût de production’ inédit en Afrique », a-t-elle déclaré.

Laisser un commentaire