Ouverture de la deuxième foire artisanale de Landa à Kara

0

Le ton a été donné par Konlani  Dindiogue, directeur  de cabinet  du ministre de l’agriculture, de la production animale et halieutique en présence du préfet de la Kozah. Ce rendez-vous organisé en marge des luttes traditionnelles en pays Kabyè, mobilise et met en action les producteurs, les transformateurs et les commerçants des différents villages de la préfecture de la Kozah. Il constitue une opportunité non seulement pour les braves cultivateurs venus des coins des villages d’exposer et de vendre leurs différentes productions, œuvres artistiques et artisanales mais aussi de valoriser les activités entreprises pour les fils et filles des localités.

C’est aussi une occasion  pour les promoteurs de promouvoir les produits locaux en voie de disparition et d’encourager le monde rural à la culture bio pour une meilleure santé.

Au lancement des activités M. AKAYA MoÏse, promoteur de cette foire artisanal a relevé que cette rencontre commerciale est une plateforme commerciale pour redynamiser et revaloriser les produits artisanaux pour le développement économique du canton de landa. Une occasion aussi pour booster la consommation locale. 

Le représentant du  ministre de l’agriculture, de la production animale et halieutique monsieur KONLANI Dindiogue, directeur  de cabinet a salué les cadres dudit canton pour cette initiative généreuse qui représente une réelle opportunité pour les habitants « C’est donc avec enthousiasme que je prends part à l’ouverture de cette Foire Agricole et Artisanale de Landa, qui témoigne de la diversité culturelle traditionnelle du Canton de landa. A la vue de tous ces agriculteurs et artisans réunis pour valoriser leurs produits, je vois la concrétisation des efforts fournis pour œuvrer au développement de nos territoires. Je remercie d’ailleurs l’ensemble du Comité d’Organisation de la FAL et les cadres du Canton pour cette initiative généreuse qui représente une réelle opportunité pour les habitants ».

Le ministère de l’agriculture, de la production animale et halieutique à travers le projet PASA  a donné des prix  d’un montant de 1.117.500 FCFA composée d’intrants, de bassines, de sauts, brouettes et de pelles aux meilleurs cultivateurs, éleveurs, transformatrices du canton.

Laisser un commentaire