Nigéria : le chef de l’ONU appelle à la fin des attaques

0

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a fermement condamné la récente vague d’attaques perpétrées contre des civils au Nigéria, notamment celle commise le 27 juillet dans l’État de Borno.

Selon les informations rapportées par les médias, au moins 65 personnes ont été tuées samedi dans une attaque menée dans la localité de Nganzai, dans le nord-est du pays, suite à une attaque menée par de présumés jihadistes de Boko Haram.

« Le Secrétaire général appelle à la fin de ces attaques et réaffirme que de tels actes de violence constituent de graves menaces pour la sécurité des personnes et constituent des violations du droit international humanitaire », a dit son porte-parole adjoint dans une déclaration à la presse rendu publique lundi soir.

M. Guterres a présenté ses sincères condoléances aux familles des victimes ainsi qu’au gouvernement et au peuple nigérians. Le chef de l’ONU a également souhaité un prompt rétablissement aux personnes blessés dans ces attaques. « Il espère que les responsables de ces attaques seront rapidement traduits en justice », a dit son porte-parole adjoint.

Une décennie de violence perpétrée par Boko Haram

Cela fait une décennie que le groupe terroriste Boko Haram sévit avec des attaques régulières dans le nord-est du Nigeria et plus largement dans la région du bassin du lac Tchad qui s’étend également sur le Cameroun, le Niger, et le Tchad.

Ces attaques ont largement aggravé la crise humanitaire dans la région. L’ONU estime que près de 10 millions de personnes – soit la moitié de la population du bassin du lac Tchad – ont besoin d’assistance humanitaire.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), environ 2,5 millions de personnes sont actuellement déplacées par les violences. La faim et la malnutrition restent élevées. Les enlèvements, les meurtres et les violations des droits sont également répandus.

La réponse humanitaire a été accélérée au cours des trois dernières années, avec un beaucoup plus de personnes touchées recevant une assistance de l’ONU et de ses partenaires.

M. Guterres a réitéré la solidarité des Nations Unies avec le gouvernement et le peuple nigérian dans leurs efforts pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

Laisser un commentaire