Vers l’institutionnalisation de la Sécurité électorale dans l’espace CEDEAO

0

Telle est la principale recommandation de la Conférence régionale sur la sécurité électorale dans la CEDEAO, qui vient de s’achever à Abuja au Nigéria. Les méthodes identifiées contenues dans le rapport de leur réunion de deux jours comprenaient l’institutionnalisation de la sécurité électorale dans la région. Le Togo depuis quelques années met en place à chaque élection, une force spéciale pour assurer la sécurité des opérations, avant, pendant et après le processus.

Les mesures à prendre par les parties prenantes dans les domaines de l’administration électorale, de la résolution des litiges et de la sécurité ont également été définies dans le but de réduire au minimum les inconvénients, tant au niveau électoral que pendant et avant la période électorale, dans la région. 
Parmi les points forts du rapport contenant les mesures concrètes à prendre pour combler les lacunes constatées, on peut citer la légalisation des opérations des organes de gestion des élections (EMB), notamment en instaurant un consensus sur la création d’un consensus.

La conférence a également recommandé un accès sans entrave aux informations et la participation des représentants des parties prenantes à la réalisation des opérations électorales en ce qui concerne la crise de confiance entre certains partis politiques et les OGE.

S’agissant de la mobilisation des jeunes contre la violence électorale, les participants ont recommandé d’améliorer les formations afin de renforcer leurs capacités, mais il a été convenu que la signature d’un code de conduite des médias était hautement souhaitable pour lutter contre le phénomène de la partisanerie dans les médias.

Laisser un commentaire