Statistiques sociales appliquées : UK a validé l’offre de formation Licence

0

L’offre de formation de la licence professionnelle en statistiques sociales appliquées a été validée à l’issue d’un atelier qui s’est déroulé du 07 au 09 août 2019 à Kpalimé. Organisé par la Faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Kara (UK) avec l’accompagnement du ministère de la planification du développement et de la coopération et celui du Système de Nations-Unies, le ton des travaux de cet atelier a été donné par le président de l’UK, Pr Komla Sanda.

La mise en place de la licence professionnelle en statistiques sociales appliquées, qui va être logée à la Faculté des sciences économiques et de gestion (FaSEG), vient renforcer la capacité opérationnelle de l’Université de Kara à travers la diversification de ses offres de formations. Et pour préciser le contenu du programme ainsi que les modalités opérationnelles de cette licence, l’Université de Kara s’est entourée de spécialistes venus des universités de Kara, de Lomé, de Ouaga 1, de l’Iowa (USA), de l’ENA et de plusieurs ministères.

C’est à travers diverses présentations d’expériences d’ici et d’ailleurs, des travaux en commissions et en plénière que les différents acteurs à cet atelier ont conjugués leurs efforts  pour asseoir une maquette qui réponde aux normes internationales et aux besoins du marché sur les questions statistiques.

La fin des travaux de cet atelier a été sanctionnée par la validation générale de l’offre de formation, la présentation de la composition du comité de pilotage de cette licence, la précision des conditions d’accès au programme d’étude et l’exploration des pistes de collaboration entre l’Université de Kara et les différentes parties prenantes.

Pour le président de l’UK, Pr Komla Sanda, les offres de formation à finalité professionnelle à l’UK permettra d’accompagner l’Etat et les collectivités locales dans le cadre de la mise en œuvre du Programme national de développement (PND). Et, insistant sur l’importance des statistiques, Dr Kuawo-Assan Johnson, doyen de la FaSEG, a fait savoir que les détenteurs de cette licence aideront à disposer de données statistiques fiables et de qualités pour orienter les politiques de développement.

Les participants ont quitté les travaux, heureux d’avoir contribué à asseoir une maquette solide, comparée à celle des autres universités, avec l’espoir de voir les cours démarrer à la rentrée académiques 2019-2020

Laisser un commentaire