Mécanisme FFF : CTOP organise un second atelier à Aného

0

La ville d’Aného accueille depuis lundi, un atelier de formation des coopératives agricoles  et  faîtières accompagnatrices sur les outils d’analyse et de  développement des marchés (ADM).  Pendant  six jours,  les leaders paysans et techniciens d’organisations de producteurs forestiers et agricoles du Togo, Ghana et Madagascar vont renforcer leurs capacités  sur les outils de l’approche « Analyse et le Développement des Marchés (ADM) » et l’élaboration de  plan de développement d’entreprise.

La rencontre  organisée  par la  Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs agricoles (CTOP) fait suite à celle organisée les  7 et 8 août derniers à Atakpamé  sur  les activités à mettre en œuvre dans le cadre de la Phase 2 du Mécanisme Forêts et Paysans, dont le Togo est bénéficiaire. « L’atelier de formation sur les outils d’analyse et développement des marchés qui commence aujourd’hui pour durer 6 jours est la toute première activité concrète planifiée. Nous nous réjouissons de sa tenue et nous vous prions, chers participants, de tirer meilleur profit de cette rencontre », a déclaré la présidente du Conseil d’administration de la CTOP, Sandou Assimarou Gnassingbé. Lors de cette rencontre affirme-t-elle, les participants seront outillés sur  l’ADM développée par la FAO et  sortiront avec de  nouvelles compétences  leur permettant d’analyser les marchés potentiels pour leurs produits, mieux comprendre les problèmes qui se posent aux entreprises coopératives et d’identifier les opportunités et les saisir.

« Chacune des OPFA (organisations de producteurs forestiers et agricoles)  bénéficiaires du mécanisme partira à l’issue des travaux avec un plan de développement de l’entreprise et une stratégie claire de sa mise en œuvre », poursuit-elle ajoutant que « ceci nous permettra à terme d’atteindre les objectifs que nous nous sommes assignés à savoir de contribuer, de façon durable, au renforcement des moyens d’existence des agriculteurs / trices membres des coopératives de producteurs forestiers et agricoles et à la restauration du paysage forestier».

« Le but du mécanise FFF au Togo est de fournir des appuis concrets au Organisations paysannes et forestières pour la mise en œuvre de actions et interventions permettant de créer des synergies en faveur de la restauration des paysages. Cette approche de proximité contribuera à coup sûr à l’engagement pris par le Togo de restaurer 1 400 000 ha de paysage d’ici à 2030 dans le cadre de l’initiative AFR 100′, a déclaré de son côté le représentant de la FAO.

L’organisation de ces ateliers s’inscrit dans la phase II du Mécanisme forêts et paysans (FFF) en anglais Forest and Farm Facility dont le Togo est bénéficiaire.

Laisser un commentaire