Finances publiques : Le Togo passe en revue ses réformes réalisées dans les départements

0

Le ministère de l’Economie et des Finances (MEF) a organisé ce lundi à Lomé,  la revue de la performance des réformes réalisées à fin juin 2019 dans les départements ministériels et institutions de l’Etat. Le Togo conformément à sa stratégie des réformes adoptée par décret
en 2010 prévoit deux revues chaque année et une revue nationale pour évaluer la performance des réformes mise en œuvre   et identifier les difficultés  afin de prendre les dispositions pour accélérer la mise en œuvre des réformes.

 « Après avoir bouclé les six (06) premiers mois de l’année 2019, il est nécessaire de faire le point de la mise en œuvre des réformes dont nous nous sommes entendus à mettre en œuvre au cours de l’année 2019 et conformément aux plans de travail et budget annuel (PTBA 2019) établis et validés au début de l’année, en vue de prendre des dispositions nécessaires pour de meilleurs résultats à la fin de l’année’,  a déclaré le secrétaire permanent chargé des reformes, Aharh Kpessou Mongo.

Pour lui, les revues des réformes des finances publiques permettent de mesurer le niveau de la mobilisation des recettes en vue d’apporter un soutien à la réalisation des politiques publiques prévues dans le budget de l’Etat dont la bonne exécution ouvre la voie au développement de notre pays. « Le PND qui jette les bases solides pour un développement durable et prospère s’appuie sur une meilleure gouvernance, l’inclusion sociale et la transformation structurelle de notre économie », a-t-il déclaré ajoutant  que « sa réussite est conditionnée par la stabilité macroéconomique, des réformes structurelles, l’amélioration du climat des affaires et la gouvernance économique ».

D’ores et déjà, le pays  peut se réjouir des nombreuses réformes mises  en œuvre  pour une gestion des finances  efficiente et en faveur du secteur privé, ceci à travers l’amélioration du climat des affaires et d’autres chantiers de réformes    dans les domaines de la décentralisation, le renforcement des capacités institutionnelles, etc.  

A se fier aux déclarations du secrétaire permanent, la  réforme phare qui est au centre du système de gestion des finances publiques est celle relative à la gestion axée sur les résultats notamment le budget programme en cours de mise en œuvre.  En 2018, le budget programme 2019-2021 a été présenté à l’Assemblée Nationale et a fait l’objet de débat sans vote lors de la session budgétaire. Dans le cadre des dispositions en cours pour la mise en œuvre de cet outil, le Gouvernement a réalisé le 15 juillet 2019 le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) sur le Document de Programmation Budgétaire et Economique Pluriannuelle (DPBEP) en vue de permettre au Parlement d’apporter ses observations sur le processus d’élaboration du budget de l’Etat notamment la prise en compte des principaux axes du PND et donner ses orientations. A travers le DOB et les dispositions prises pour  le respect de la loi organique n°2014-013 du 27 juin 2014 relative aux lois de finances (LOLF), le contrôle du Parlement sur le processus budgétaire est renforcé en amont, lui permettant ainsi de mieux cerner le contrôle de l’exécution budgétaire et de mieux analyser la loi de règlement.

Au-delà des avancées enregistrées et saluées lors de cette  revue, le pays compte   poursuivre les efforts pour l’actualisation des budgets programmes, la prise des textes d’application complémentaires de la LOLF de 2014, la révision du système d’information et des organigrammes des ministères et institutions conformément à la LOLF et surtout, en matière des investissements publics puis des mesures à l’endroit des ministères sectoriels pour l’exécution dans les délais desdits investissements.

Laisser un commentaire