Togo : les nouvelles recrues du ministère de la santé découvrent les règles de la fonction publique

0

Les règles de la fonction publique ont été rappelées lundi aux nouvelles  recrues du ministère de la santé et de l’hygiène publique de la région maritime. La rencontre  co-organisée avec le ministère de la fonction, vise à informer les nouveaux fonctionnaires admis au concours de recrutement, la notion du service public. Une tournée nationale d’information et de sensibilisation a été lancée ce lundi 30 septembre  dans les CHR et CHU Lomé-Commune, pour s’achever le 7 octobre.

  « Les règles de la fonction publique notamment la ponctualité, l’assiduité et le sens de l’accueil et de l’écoute sont entre autres les principes qui ont été rappelés au 300 personnes environs », a confié à notre rédaction le ministère de la santé.

Lors des échanges, il leur a été rappelé également les formalités à remplir pour la prise en compte de leurs salaires.

Réinventer l’administration publique

 Lors de son adresse sur l’état de la Nation devant le parlement, à la veille du 27 avril dernier, Faure Gnassingbé a invité à plusieurs reprises, les fonctionnaires à intégrer dans leur quotidien, les valeurs cardinales de l’administration publique. En cela, précise-t-il que l’administration publique «  doit s’imposer une profonde mutation pour répondre aux exigences de l’heure car d’elle dépend largement la perception de l’acteur public par les opérateurs et les investisseurs privés ».

Il a insisté sur la vocation première du service public qui est d’être « entièrement dédié aux usagers ».

 « Notre administration devra sans délai se réinventer -dans sa conception et dans son action- pour se consacrer entièrement à cette mission », a-t-il dit, soulignant que  c’est uniquement ainsi que la fonction publique pourra apporter sa nécessaire contribution à la réussite du PND et plus généralement au développement du pays.

Et justement, la tournée lancée ce lundi par l’étape de Lomé, s’inscrit dans cette optique, a précisé le secrétaire général du ministère de la santé, Col Awoussi.

Laisser un commentaire