Togo : les ordonnateurs et les agents comptables redéfinissent leur relation à Kpalimé

0

La ville de Kpalimé située à 120 Km de Lomé, accueille depuis ce lundi 30 septembre 2019, une rencontre consacrée aux relations entre les Ordonnateurs et les Agents Comptables des Etablissements Publics Nationaux. Organisée par la direction générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP), elle s’inscrit dans la recherche des conditions d’une gestion plus harmonieuse et efficace des finances publiques. 120 participants y sont conviés.

 « Le présent atelier de formation vise à former les participants sur leurs rôles, attributions et responsabilités en matière de gestion financière d’un établissement public, assurer le respect rigoureux du principe fondamental de la séparation des fonctions entre ordonnateur et comptable public  et  créer les conditions d’une collaboration harmonieuse, efficace et apaisée », a déclaré Kossi Tofio, directeur de cabinet du ministre des finances.

Début des réformes en 2010

L’adoption d’une « stratégie de réformes de la gestion des finances publiques » sur une période de 10 ans a été le premier document que le Togo s’est doté depuis 2010. Objectif : moderniser la gestion publique et la hisser au niveau des meilleures pratiques et des standards internationaux en matière de finances publiques.

« La mise en œuvre de cette stratégie se fait à l’aide d’un plan d’action triennal glissant, enrichi au fur et à mesure par de nouvelles mesures convenues au cours des missions d’assistance technique, a déclaré le directeur de cabinet du ministre. L’adoption de cette stratégie a permis de consolider les bases du chantier des réformes lancées au cours de cette première phase ».

 En janvier 2015,  le pays a élaboré une feuille de route pour la mise en œuvre du nouveau cadre légal et réglementaire de la gestion des finances publiques issu de la transposition des directives portant cadre harmonisé des finances publiques au sein de l’UEMOA.  « La volonté des autorités du Ministère de l’Economie et des Finances de générer les bonnes pratiques en matière de réformes dans la gestion des finances publiques nécessite une meilleure collaboration entre tous les acteurs qui y sont impliqués », a  souligné  M. Tofio, pour qui,  la nouvelle dynamique « dans la gestion des finances publiques a pour but la mise en œuvre efficace des actions de développement engagées par le gouvernement dans ce processus de larges réformes visant une gestion plus transparente et plus responsable des deniers publics ».

Laisser un commentaire