37% des togolais sont des citadins

0

La communauté internationale célèbre ce lundi 7 octobre 2019, la journée  mondiale de l’Habitat 34e édition. Dans un message  délivré à cet effet,  la ministre de la ville, l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Salubrité publique, Mme Koko Ayéva appelle les togolais et togolaises à faire des villes du pays un « cadre de vie meilleur et attrayant ».

 Instituée par l’Assemblée générale des Nations Unies, cette journée est célébrée chaque premier  lundi du mois d’octobre. L’objectif visé est de mener des réflexions sur l’état des villes et le droit fondamental de tous à un logement adéquat. Pour cette 34e célébration, le thème soumis à réflexion est relatif aux « Technologies de pointe comme outils innovants de transformation des déchets en richesse ». Une thématique qui interpelle le monde entier à la protection de l’environnement, à la pratique de l’économie circulaire et qui s’appuie sur la campagne encourageant les villes à devenir des « villes sages » dans la gestion des déchets, avec le soutien technique de l’ONU-Habitat.

Meilleure gestion des déchets

Selon la ministre Koko  Ayéva, les technologies de pointe innovantes offrent le potentiel pour de meilleures solutions, moins coûteuses, plus rapides, évolutives et faciles à utiliser dans la gestion durable des déchets : solides, liquides, domestiques, industriels et commerciaux, produits par l’activité humaine. A son avis, toutes ces techniques constituent pour les pays en développement des opportunités devant leur permettre, non seulement de passer directement à des technologies les plus efficaces, mais aussi de mettre en œuvre des innovations sociales contribuant, de manière significative, à la réalisation des objectifs de développement durable et du Nouvel Agenda Urbain.

37% des togolais sont des citadins

 Selon la ministre de la ville, l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Salubrité publique,  37,7% des Togolais vivent en ville selon le  récemment démographique  de 2010, contre 25,2%  en 1981. Les projections indiquent, au regard du rythme actuel d’accroissement urbain, que 50% de la population résidera en milieu urbain en 2028. Ce taux passera à 58% entre 2014 et 2050, selon un rapport des Nations Unies sur l’urbanisation

Des chiffres  qui alertent sur la multiplication par trois, de la population urbaine  avec une pression toujours plus forte sur les infrastructures disponibles et, par voie de conséquence, une production sans cesse croissante de déchets de tout genre en provenance de tous les secteurs d’activités.

 Aussi, a-t-il exhorté les populations à adopter des comportements responsables pour accompagner le gouvernement, dans sa lutte pour l’amélioration et la préservation du cadre de vie. Une action qui s’inscrit, selon Mme Ayéva, dans le Plan National de  Développement (PND), à travers l’effet 12 de l’axe stratégique 3 traitant de la gestion durable des ressources naturelles et de la résilience aux effets des changements climatiques.

24heureinfo et Togopresse

Laisser un commentaire