Projet Galilée au Togo : pourquoi ce n’est pas une arnaque?

0

Comme tentent de la faire croire certains journaux togolais et individus malintentionnés,  le projet Galilée « un étudiant, un ordinateur », « un élève, un ordinateur », « un enseignant, un ordinateur » ou encore « une secrétaire d’école, un ordinateur », piloté par le ministère de l’enseignement supérieur  et de la recherche  n’est pas une arnaque. Ceci pour plusieurs raisons. D’abord, le projet n’est pas une invention Togolaise. En Côte d’Ivoire, le projet est dans sa  phase II et au Sénégal dans sa phase III. A l’instar de ces pays de la sous-région, le  processus d’acquisition par les  bénéficiaires togolais est clair comme  une eau de roche : aucun contact direct avec la coordination du projet. Tout se fait en ligne. La confirmation du paiement  se fait  sur le site du projet après le règlement par  mobile Money  tout comme à la Prestigieuse Université Cheikh Anta Diop de Dakar  ou  dans les universités ivoiriennes.

 Initiative salutaire, elle permet aux étudiants, élèves ou encore aux enseignants, et personnels d’encadrement de bénéficier d’un ordinateur portable pour une meilleure insertion dans la vie professionnelle. 10 000 ordinateurs sont actuellement  acquis et subventionnés entre 40 et 50 % par l’Etat Togolais et ses partenaires. Quelque 4000 personnes ont déjà réceptionné leur PC de type Acer. A la fin du projet 40 000 seront distribués.

Livré  à  110 000 F Cfa  pour les apprenants contre 250 000 au prix du Magasin, l’étudiant ou l’élève entre en possession de son PC, une fois la confirmation sur le site du projet d’un  dépôt de la première tranche 50 000 F Cfa et  du remboursement des 60 000 F Cfa par une banque partenaire du projet, auprès de laquelle, il a eu un prêt. « Ce prêt accordé est débité chaque mois  sur sa bourse ou allocation de secours pour les étudiants de cette catégorie à raison de 5000 F CFa. Mais nous ne fermons pas la porte aux autres étudiants qui ne sont pas des boursiers ou ne bénéficiant pas d’allocations, ils peuvent  cotiser sur le site jusqu’à atteindre les 11 0 000 F Cfa pour rentrer en possession de leur ordinateur. Et pour ceux qui veulent payer immédiatement aussi, c’est aussi possible »,  souligne la coordination. Un processus similaire est utilisé pour les élèves.

Le prototype de l’ordinateur proposé aux étudiants

A Lire Togo : Le projet « un étudiant, un ordinateur » étendu aux élèves, enseignants et institutions

En dehors des apprenants, les ordinateurs sont livrés à 160 000 F Cfa et sont payés en une seule tranche.

D’ailleurs, le projet ne se limite pas qu’à l’Université de Lomé comme tentent de le véhiculer les mauvaises langues mais, plutôt à tout le secteur éducatif togolais : universités publiques comme privées, établissements scolaires et institutions.

En clair, rien n’est caché, tout se fait en ligne et les détracteurs doivent plutôt encourager le gouvernement à réduire le coût que  de vouloir nuire au projet  en guise de « chantage » non productif.

Laisser un commentaire