Togo : Lomé aura un statut spécial

0

La capitale Lomé, qui compte plus 1,5 millions d’âmes selon le dernier recensement de la population aura un statut particulier dans le découpage administratif du pays. En conseil des ministres mercredi, le gouvernement a adopté un projet de loi relatif aux attributions et fonctionnement du district autonome du grand Lomé. Composé des préfectures d’Agoè-Nyivé  dans la banlieue, du Golfe et des treize communes de ces deux préfectures, le district sera dirigé par un gouverneur pour coiffer tous les maires.

 Comme une collectivité locale

Le District Autonome du Grand Lomé est une collectivité territoriale particulière dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière créée en vue d’exécuter des actions propres à la capitale dont certains volets d’aménagement, d’entretien et de fonctionnalité vont au-delà des compétences des communes.

Selon le communiqué officiel, le District Autonome du Grand Lomé est l’autorité locale représentant la ville de Lomé dans son ensemble. Les compétences du District Autonome du Grand Lomé couvrent notamment  l’assainissement de la capitale et de l’ensemble du Grand Lomé, la protection de l’environnement, la planification de l’aménagement du territoire du district autonome  et  la promotion et la réalisation des actions économiques, sociales et culturelles.

 Confiance de l’Etat

D’après le projet de loi adopté par le président Faure Gnassingbé et ses ministres et qui sera soumis très prochainement au parlement, l’Etat peut confier au District Autonome du Grand Lomé, la gestion des infrastructures d’importance nationale à caractère commercial sportif, sanitaire, culturel, etc. telles que les marchés et les hôtels etc. construits par l’Etat.

Les organes de gestion du District Autonome du Grand Lomé sont notamment le conseil du District Autonome composé pour moitié de conseillers élus par les communes du grand Lomé et pour moitié des personnalités nommées par le Président de la République conformément à la loi portant décentralisation et libertés locales, le gouverneur  puis  le bureau du district.

« Le siège du District Autonome du Grand Lomé est fixé à Lomé au siège de l’ancienne mairie de Lomé, détaille le gouvernement. Toutefois, le Conseil du District Autonome du Grand Lomé peut décider de se réunir à tout autre endroit du District Autonome du Grand Lomé après délibération et accord du Ministre de tutelle ».

Laisser un commentaire