PARCI : le Comité de pilotage élargi tient sa première session à Lomé

0

Assoukou Raymond Krikpeu, représentant résident de  la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) au Togo a ouvert ce jeudi 7 novembre à Lomé, la première session du Comité de pilotage élargi du programme d’appui  au renforcement des capacités institutionnelles de l’UEMOA (PARCI). L’assise permettra aux membres de passer en revue l’exécution, d’identifier les difficultés et de donner des orientations nécessaires pour la poursuite de la mise en oeuvre dans les règles de l’art.

« La  présente réunion de pilotage est une réunion qui va permettre d’examiner le règlement intérieur du comité d’une part et d’autre part, surtout faire le point de la mise en œuvre du programme qui a commencé il y a  quelques années », a indiqué l’émissaire de la Commission de l’UEMOA.

A lireTogo : En sept ans, Agou Holding va investir 160 milliards de F CFA dans Togocom

Cette session du comité de pilotage à laquelle prennent part  les banques régionales, la  Banque ouest africaine de développement (BOAD) et la Banque d’investissement de la CEDEAO (BIDC) débouchera sur des recommandations « qui nous permettrons d’être plus efficaces dans l’exécution du programme », a affirme M. Krikpeu en présence de son collègue représentant  de la Commission de la Cédéao à Lomé, Dr Garba  Lompo.

Sept d’exécution

Démarré en 2014 pour une durée de  sept ans, le PARCI a été financé à  hauteur de 12,5 millions d’Euros dont 10 millions d’euros par l’Union européenne et 2,5 millions d’euros de l’UEMOA. Le Programme vise à doter la commission de l’UEMOA des capacités institutionnelles nécessaires pour assurer une gestion rigoureuse et efficace des programmes de développement et d’intégration régionale. Dans ce cadre, le PARCI « contribue à la mise en œuvre du programme intégrée de renforcement des capacités (PIRC) de l’UEMOA », souligne le comité. Il soutient la coordination des activités de la commission avec ses partenaires stratégiques dont la commission de la Cédéao à travers l’accompagnement  des travaux du secrétariat technique conjoint (STC).

Organe chargé de veiller à la bonne exécution du programme, à l’approbation et supervision, le comité de pilotage va aussi évaluer lors de la réunion de Lomé, les cinq années d’exécution et dresser  les perspectives pour optimiser l’atteinte des résultats du programme.  

Laisser un commentaire