Guinée-Bissau : le premier ministre contesté démissionne suite à la décision de la Cédéao

0

Quelques heures après la tenue à Niamey d’un sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Cédéao consacré à la crise dans son pays, le premier ministre bissau-guinéen contesté Faustino Imbali a  annoncé sa démission. Le président José Mário Vaz devrait, conformément à la décision de la conférence reconduire l’ancien premier ministre, Aristide Gomes.

Lors de ce sommet extraordinaire auquel ont pris part des présidents du Togo,  du Bénin, Ghana, Côté d’Ivoire, Niger pays hôte…, la  conférence a  qualifié d’« illégalité » la décision du président bissau-guinéen José Mário Vaz de destituer le gouvernement d’Aristides Gomes, chargé par l’organisation ouest-africaine d’organiser l’élection présidentielle prévue le 24 novembre. « Les chefs d’État et de gouvernement ont exprimé leur vive préoccupation face à cette nouvelle tournure de la situation, faisant courir au pays des risques politiques et institutionnels, ainsi que d’une guerre civile potentielle », souligne le communiqué  de presse.

La conférence a souhaité que le processus se poursuive  sous la responsabilité de M.Gomes.

A lire-Togo : L’ANC décline une invitation de la Cour Constitutionnelle pour non respect de la Constitution révisée

Par ailleurs, la Conférence a  décidé de l’envoi à Bissau d’une mission de chefs d’État et de gouvernement dirigée par le président de la conférence le Nigérien Mahamadou Issoufou et composée des chefs d’État de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée et du Nigeria pour transmettre au président Vaz les décisions de la Conférence. Cette mission sera précédée d’une mission des chefs d’état-major de la Cedeao.

Laisser un commentaire