A Ouaga, l’UEMOA organise une rencontre de partage sur la facilitation des affaires et de l’investissement dans les Etats membres

0

En réaction aux insuffisances de l’environnement des affaires dans l’espace UEMOA, la Commission a élaboré une Initiative Régionale pour l’amélioration du Climat des Affaires (IRCA). Le document définit un cadre de référence pour la conduite des réformes de l’environnement des affaires, et fixe des objectifs communautaires raisonnables, en termes d’indicateurs, afin d’insuffler une dynamique interne d’amélioration continue.

C’est dans ce cadre que la Commission organise annuellement un atelier de partage d’expérience sur la facilitation des affaires et de l’investissement dans l’espace UEMOA.

L’édition 2019 est prévue à Ouagadougou, du 12 au 15 novembre. Elle a principalement pour objectifs de présenter et vulgariser les documents de l’IRCA adoptés par le Conseil des Ministres du 27 septembre 2019, d’examiner les modalités de mise en place et d’opérationnalisation du Comité Régional du Climat des Affaires (CORECA), ainsi que de l’organisation du premier Forum Régional sur le Climat des Affaires (FORECA), d’analyser les performances des Etats membres de l’UEMOA dans le classement du rapport Doing business 2020.

A lire-Guinée-Bissau : le premier ministre contesté démissionne suite à la décision de la Cédéao

La rencontre permettra aussi de capitaliser et mutualiser les bonnes pratiques méthodologiques, institutionnelles et organisationnelles des Etats membres en matière d’amélioration du climat des affaires  et d’examiner les dispositions de l’OHADA relatives à l’amélioration du climat des affaires et leur mise en valeur dans le cadre de l’évaluation de l’environnement des affaires.

En plus des Etats membres, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD, la Chambre Consulaire Régionale (CCR) et la Commission de la CEDEAO sont conviées à cette rencontre qui connaîtra la participation effective du Secrétaire Permanent de l’OHADA.

Laisser un commentaire