A la découverte de la ferme T-Famers d’Amoussou-Kopé

0

Située à 80 km de Lomé  dans la préfecture d’Agou, la ferme T-Famers  est spécialisée dans la production, la transformation des produits agricoles.  Avec un espace cultivable de  sept (7) hectares et 7 variétés de cultures différentes, les  responsables ambitionnent d’atteindre  40 hectares de production  d’ici 2020.  Dans cet entretien,  Aristide Mensah, directeur de la communication revient sur ce qui se fait à T-Farmers.

24heureinfo.com : Parlez-nous un peu de la ferme T-Farmers ?

Aristide Mensah : T-Farmers est une société agricole, spécialisée dans la production, la transformation et la commercialisation des produits agricoles. Notre site d’exploitation se situe à Amoussou-Kopé dans la préfecture d’Agou (à 80 km de Lomé en allant vers Kpalimé). La ferme s’étend  globalement sur 40 hectares et à l’heure d’aujourd’hui, nous exploitons 7 hectares. Notre ferme a une vocation pédagogique. Nous faisons aussi d l’élevage, de l’apiculture, de la myciculture, la cuniculture, la pisciculture, de la culture sous serre….

Quelles sont les variétés de cultures produites dans votre ferme ?

Aujourd’hui, nous produisons  sept (7)  variétés de cultures à savoir, le maïs, le manioc, le soja, l’igname, banane plantain, maraîchage, gingembre, curcuma, bissap, artemisia,  bref tout ce qu’il y a comme produits  vivriers pour la cuisine. Nous  avons eu la chance d’avoir des formations sous l’égide de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et de l’Ambassade d’Egypte au Togo qui nous permis de savoir comment améliorer nos cultures pour atteindre des rendements meilleurs. Cette  formation sur la protection intégrée des cultures pour nous accompagner dans ce choix ambitieux et responsable nous a permis de développer des compétences sur les principes de protection des cultures et l’usage sécurisée des produits. C’est un peu ça notre particularité.

Qu’en est-il de votre partenariat avec l’ambassade d’Egypte?

Notre partenariat aujourd’hui avec l’Ambassade d’Egypte, c’est que l’Egypte nous apporte un appui technique. Vous n’êtes pas sans savoir que dans la vallée du Nil, il y a de l’agriculture qui s’est vraiment produit là-bas et donc ils ont déjà expérimenté ou amélioré des initiatives de cultures qu’ils sont en train de nous apporter.   Il  faut aussi savoir  que c’est maintenant  l’Egypte en particulier veut nous accompagner donc ils veulent nous apporter un appui technique. Ils ont déjà expérimenté des cultures que nous n’avons pas ici. Ils veulent nous apprendre des techniques que nous n’avons pas forcement ici, c’est-à-dire en terme technique surtout, apporter de la technicité pour pouvoir évoluer et surtout d’améliorer d’abord notre production mais aussi nos techniques

Laisser un commentaire