UNICEF Togo : Dr Aissata Ba Sidibé, nouvelle représentante résidente

0

Dr Aissata Ba Sidibé, plusieurs fois médecin de l’UNICEF ( Fonds des nations unies pour l’Enfance) dans plusieurs pays africains dont la Mauritanie,  et représentante  adjointe en 2016  au Tchad,  vient de prendre la direction du bureau local de Lomé. Mardi 5 novembre,  elle a présenté son cahier de charge au chef de la diplomatie togolaise, professeur Robert Dussey. Au Togo, il succède à Dr Isselmou Boukhari.

Qui est-elle ?

Directrice  adjointe du laboratoire Rodolphe Mérieux de Bamako selon le site officiel de l’institution, Dr Aissata Sidibé  est en charge des relations avec les médecins prescripteurs pour le rendu des résultats et la prise en charge des patients. Elle est également responsable hygiène et sécurité au centre Charles Mérieux, et met en place des procédures pour les règles d’hygiène et les risques professionnels.

Dr Sidibe a fait ses études de médecine à l’université de Médecine et Pharmacie de Bamako en 2004 et a effectué son internat dans le service d’urgence pédiatrique du CHU de Gabriel Touré (Bamako). Par le suivi de différentes formations, elle a acquit des compétences sur le paludisme, la tuberculose, le SIDA, le diabète…Elle travaille au LRM de Bamako depuis 2005.

« Comme médecin chercheur, j’ai participé à la mise en place et à la formation des techniciens de laboratoire sur les bonnes pratiques du laboratoire ainsi que sur les techniques de prélèvement d’échantillons biologiques et l’utilisation des automates et autres appareils du laboratoire au Centre d’infectiologie Charles Mérieux de Bamako au Mali, lit-on sur son compte linkedin.

Elle a  aussi un baccalauréat appliqué en biotechnologie, obtenu à la cité collégiale en avril 2017 à Ottawa au Canada.  Du haut de ses huit années d’expériences dans le travail du laboratoire biomédical, elle  procède de manière autonome à la réalisation des analyses biochimique, immunologique et microbiologique du traitement des échantillons au rendu des résultats.  « Je suis parfaitement à l’aise pour l’utilisation et l’entretien de différents appareils et consommable du laboratoire et le tout dans le respect strict des règles régis par l’assurance qualité », explique-t-elle.

Elle arrive au Togo, à un moment où les indicateurs de  malnutrition, d’alphabétisation entre autre semblent  connaître une évolution. Le taux de scolarisation est  presque de 100% au primaire avec une parité garçon-fille, mais aussi des améliorations dans d’autres domaines comme l’enregistrement des naissances où près de 80% des enfants togolais ont été enregistrés, ce qui est extrêmement important pour l’état civil.

Laisser un commentaire