Sport

Agoè-nyivé 1 : la journée nationale du sport mobilise encore du monde

C’est une population d’Agoè-nyivé 1 débout, des enfants aux personnes âgées qui a participé samedi 25 février 2023, à la journée nationale du sport initiée par le gouvernement togolais. Pour ce sixième rendez-vous, la ministre chargée du sport, Dr  Lidi Kama et, le maire de la commune Kovi Adanbounou  ont entretenu les participants sur  les raisons de ladite journée et la plus-value qu’apporte la pratique du sport à l’Homme.

Par leur forte mobilisation à l’appel  du gouvernement et de la mairie, élèves, jeunes, personnels de la commune, conseillers municipaux, fonctionnaires, acteurs du privé  regroupés sur le terrain du Lycée d’Agoè-nyivé disent vaillamment « Oui » à l’initiative.

Arrivés en petit groupe de divers horizons, ils se sont joints aux officiels pour faire le tour du terrain avant de démarrer les exercices physiques couplés d’une séance de sensibilisation.

Alignés l’un derrière l’autre en tenues de sport, ils ont été conduits par des coachs sportifs recrutés par la mairie. Ce qui leur a  permis de travailler les différentes parties de leur corps.

 Agoè-nyivé 1
le maire Kovi s’adressant aux participants
crédit : CD

« La pratique du sport nous permet de maintenir notre corps en bonne santé. Et comme la mairie d’Agoè-nyivé 1 souhaite avoir la population en pleine forme, nous nous réjouissons de la forte mobilisation  de toutes les générations », a  déclaré le maire Kovi Adanbounou qui a insisté sur l’intégration par la population de la pratique du sport dans leur vécu quotidien.

Pour l’occasion, le maire, tout comme le préfet Colonel Hodabalo Awaté est revenu sur le désencombrement des rues en cours dans la commune sur décision du ministre chargé de l’administration territoriale, Payadowa Boukpessi. « Nous devons le faire pour rendre notre ville moderne »,ont lancé les deux autorités.

Lire aussi-Agoè-nyivé 1: la route CAP Assiyéyé-feu rouge Camp FIR en chantier

Préfet Agoè-nyivé
le Préfet Agoè-nyivé

Également satisfaite de la grande mobilisation, la ministre chargée des sports n’a pas caché sa joie. « Nous faisons du sport  pour nous maintenir en bonne santé, car elle est notre premier capital. Alors, nous devons le faire  pour juguler tous ces maux qui guident au quotidien notre existence sur terre, notamment l’hypertension et le diabète. Nous devons investir dans notre santé », a-t-elle souligné.

Ministre Bessi KamaSaluée par les femmes commerçantes du marché d’Agoè-Assiyéyé, auxquelles elle a promis d’autres rencontres, la ministre a pour la circonstance remis des ballons aux différents groupes de foot présents sur le territoire communal.

 

 

Lire aussi-Togo : ces projets qui feront d’Agoè-nyivé1, une smart city

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :