Coopération

Les maraichers togolais s’inspirent de l’expérience israélienne

(24hinfo)-Un atelier de formation des chercheurs, techniciens et maraîchers togolais sur les expériences d’Israël en technologie agricole et maraîchers, se  déroule depuis lundi  au ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, à Lomé. Les travaux ont été ouverts par le  Col. Ouro Koura Agadazi.

 Le secteur de l’agriculture occupe une place de choix dans la politique du développement du gouvernement togolais. Il contribue à hauteur de 40 % du PIB et s’engage à assumer pleinement son positionnement stratégique et à jouer son rôle de moteur dans le développement du pays.

La présente formation permettra  aux maraîchers togolais d’acquérir des connaissances et des techniques agricoles. Il s’agit pour les experts Israéliens  de faire découvrir aux togolais les  nouvelles technologies de production, de transformation et de conservation en vigueur en Israël sur les cultures maraichers. Egalement, inciter la collaboration entre les structures du Togo et celles de l’Etat d’Israël sur les thématiques agricoles.

Pendant dix jours, une trentaine de participants, venus de toutes les régions du pays, auront à suivre la formation théorique en salle avec des exposés des experts suivie des échanges. Ils effectueront  des sorties de terrain sur les parcelles de la station de recherche et sur les périmètres maraichers des producteurs.

Entre autres activités, ils seront formés sur les modules comme : la fertilisation des cultures maraichères, les techniques de gestion des maladies et ravageurs des cultures maraichères, le choix de parcelles et des semences, les techniques de transformation des produits maraichers, etc.

A cette occasion, le ministre Oura-Koura Agadazi, a remercié les experts israéliens pour avoir accepté  partager leurs expériences avec les producteurs  maraichers togolais. Selon lui,  il s’agit de bénéficier de leur savoir-fairepour renforcer les capacités des bénéficiaires à augmenter leurs productions. Ceci, pour améliorer leur condition de vie et donner la possibilité aux agriculteurs d’avoir leur propre production. A cet effet, il a invité les participants à donner le meilleur d’eux, afin que cette rencontre soit un succès.

Pour M. Zion Dar, expert israélien et formateur, il s’agit d’amener les producteurs maraichers à avoir des techniques de production et d’augmenter leurs espacescultivables, afin d’être, compétitifs sur le marché international.

Avec Gisèle SONHAYE-NAPO-KOURA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page