Développement

L’entrepreneuriat  des jeunes Togolais, c’est l’engagement, la dévotion ,la détermination…

(24hinfo)-Africube du jeune  Ayité Gaël Ajavon,  3 A Les Delices de la jeune dame Ama Akpènè Abota,  New Galaxy de Komla Vidrjo, Green Industry Plast Togo de Gado Bemah et Togo Vie d’Achad Atchabao, sont  entre autres  entreprises visitées par la ministre Victoire Tomégah-Dogbé en compagnie de la directrice du FAIEJ,  de quelques jeunes entrepreneurs en attente de financement  de leurs projets  et des médias.

Sur place, la délégation officielle,  a  constaté les résultats des efforts fournis par le gouvernement à travers les mécanismes de promotion de l’entrepreneuriat mis en œuvre par le ministère, échanger avec ces jeunes –artisans- en réussite, évaluer les difficultés auxquels ils continuent de faire face, encourager les succès stories à maintenir le cap et à servir de modèle aux cadets. Par ces visites de proximité, Victoire Tomégah-Dogbé  souhaite  également  motiver et encourager les cadets qui hésiteront encore à emboîter le pas de leurs aînés.

 Une journée marathon

Pour la petite histoire faire une tournée avec le ministère du développement à la base, c’est  être sportif. Que ce soit à Lomé ou en région. Ce fut encore le cas ce Mercredi 25 juillet.

Parti du cabinet du ministère situé dans la    caisse,  le convoi   fait escale  à Fréau Jardin,  première destination, Africube –Ahoènou.  Là les installations ont été visitées, les échanges ont été  menés puis destination, espace  FAO  en face de la BCEAO  quartier administratif. A ce lieu très aménagé grâce  au partenaire  FAO, des jeunes entrepreneurs –accompagnés par le FAIEJ et PRADEB ainsi que d’autres ont exposé dans une salle leur produit.   Juste à côté de la salle principale   de cette  vitrine des Made in Togo,  un  espace restauration occupé par deux jeunes –l’un  responsable de cafétéria   financé par le FAIEJ et la seconde responsable d’un restaurant –BAR financé par le Pradeb.  Quant on dit quartier administratif, c’est qu’il faut penser  aux grands bureaucrates et les jeunes restaurateurs ne se plaignent  pas de clients.

La restauratrice (sourire) avec la ministre Victoire Dogbé

Sourire aux lèvres,  ils ont accueilli  à cœur joie la délégation officielle et échangé  avec les médias. De là direction Djidjolé, chez un autre entrepreneur détenteur d’un bar aménagé  dans un grand espace   juste derrière la pharmacie Djidjolé. Une petite pause,  la tournée se poursuit, cap  sur Avénou dans un centre  de recyclage des plastiques.

Là ce fut une autre découverte même pour  nous les journalistes. La qualité, l’originalité, l’engagement d’un jeune dynamique  nous a tous séduits, ministre comme entrepreneurs.

Moi-même  ce fut une première fois de voir un tel dispositif à de  tel endroit  monté par un jeune  entrepreneur et non par de gros industriels..

Très   ingénieux, le Togolais a du potentiel’, nous lança un confrère très  ému.  Ce que nous avons vu est réel et visible.  Sur le site nous avons observé des employés  au nombre de 25-  très motivés et dévoués.   Car faut-il le dire, recycler des objets abandonnés par des ménages n’est  jamais une chose aisée mais ces employés s’y adonnent à cœur joie. La ténacité ne manque pas.

L’originalité du projet  a  également  séduit les partenaires comme  l’ambassade de France, le programme des nations unies pour le développement, le FEM-Fonds mondial pour l’environnement, le ministère de l’environnement, le FAIEJ, la marie  qui accompagnent techniquement ou financement le jeune entrepreneur.

Enfin de là la délégation  prend  la direction  du quartier  Avédji, dernière étape d’une tournée  marathon mais de découverte pour d’autres et  très importante pour la ministre Victoire Tomégah-Dogbé, qui a la fin  n’a pas caché sa satisfaction  d’une jeunesse engagée. Comme pour dire l’entrepreneuriat  Togolais devient un secteur de plus en plus dynamique et  pourvoyeur d’emplois.

‘Ma tournée de ce jour s’inscrit dans le cadre des activités de suivi de nos projets et initiatives.  Aujourd’hui j’ai visité les bénéficiaires du PRADEB  et FAIEJ, des dispositifs d’accompagnement que le gouvernement a mis  en place pour permettre aux jeunes d’entreprendre et créer leur propre emploi. Avec ces  mécanismes, ce sont des centaines de milliers de jeunes  qui sont sensibilisés,  ce  sont également des milliers de plans d’affaire qui ont été suivis et mis en œuvre, ce sont  des dizaines de milliers d’emplois qui sont crées pour les jeunes eux-mêmes et pour la communauté et il est important pour nous d’aller  à la rencontre de ces jeunes, de constater ce qu’ils font , leur apporter  les félicitations et encouragements  de toute la nation et  du gouvernement.  Ce que font  ces jeunes, c’est incroyable. On constate que ce sont  des jeunes qui ont du potentiel,  très talentueux, qui ont certes des difficultés dans leurs parcours mais ils  restent engager, déterminer et très enthousiastes’, déclare la ministre à la presse.  ‘Ils font des choses merveilleuses ; et aujourd’hui par exemple j’ai pu visiter  des jeunes qui sont dans l’agroalimentaire, -production de cube, thé, restauration. Cette  tournée m’a permis de voir toute la chaine, et je vois très bien que malgré les difficultés de début, et un environnement pas toujours favorable, ces jeunes réussissent et  sont aujourd’hui des champions et restent des modèles pour d’autres jeunes’, ajoute la ministre Dogbé.

Comme nous également, la ministre  s’est  déclarée ‘ émerveillée’ par la visite des installations de l’ entreprise  de  collecte, tri et recyclage des déchets plastiques,  elle, déclare : ‘J’était très émerveillée par la capacité de ce jeune à faire ce travail là, à  livrer sur les marchés de la sous-région, il emploi 25 personnes, de façon directe et 800  indirecte. C’est extraordinaire’.

Lors des échanges avec les jeunes,  la ministre est revenue sur  la mesure des 20 % de marchés publics réservés aux jeunes entrepreneurs et également  le mécanisme  MIFA récemment lance pour le monde agricole.

 ‘Le plus important pour nous, c’est de voir chez les jeunes visités,  le sérieux, l’engagement, le travail, la détermination, et l’envie de réussir.  Ces jeunes ne se laissent pas du tout se décourager mais au contraire. Je pense  que nous sommes sur le bon chemin et nous allons pouvoir   faire plus’,  souligne la ministre.

Une satisfaction partagée par les entrepreneurs : ‘nous sommes fiers. Avec l’appui du FAIEJ ou du PRADEB, nous  avons pu lancer notre entreprise. Aujoud’hui nous sommes aussi une fierté nationale’.

La visite se poursuit ce jeudi et demain vendredi.

Charles DJADE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page